Sélectionné pour vous :  Les chefs de quartiers et districts désormais nommés par les gouverneurs : ce qu'en dit Aliou Condé, secrétaire général de l'UFDG

L’importance de la photographie, la différence entre un photographe amateur et un pro: Tout savoir avec le doyen Sékou Siby

L’humanité a célébré le 19 août dernier la journée internationale de la photographie sous le thème mondial  »pourquoi s’identifier ». En Guinée, le constat révèle que la photographie et les photographes sont relégués au second plan, à en croire certains professionnels. Pourtant, la photographie a une importance capitale dans la vie d’un être humain, selon le doyen Sékou Siby que nous avons interrogé ce lundi, 21 août 2023.

Homme de média, cadreur de profession depuis plus de 40 ans, le doyen Sékou Siby a fait savoir que beaucoup de personnes ne connaissent pas l’importance de la photo en Guinée. Alors que de nos jours, il est impossible de se passer de la photographie », a-t-il dit.

« Les gens ne connaissent pas l’importance de la photographie en Guinée. Les gens pensent que c’est seulement un plaisir, et pourtant, la photo est très importante. Moi, j’ai vu un multimillionnaire qui est décédé mais qui n’avait aucune photo. Normalement, à chaque étape de ta vie, tu dois prendre une photo. Chaque trois mois, six mois ou une année. La photo parle et elle est très importante. On peut garder longtemps une photo, il y a les photos de 1900 qui existent encore. L’importance de la photo, c’est que ça retrace la vie de quelqu’un », a-t-il indiqué avant de mettre le curseur sur ce que représentent les photographes dans l’histoire d’une Nation et de sa population.

« Les photographes, c’est des archivistes. Il y a des moments si un nomme quelqu’un ministre par exemple, pour faire son portrait dans les journaux si on trouve qu’il n’a pas de photo, ce sont des photographes qui amènent les photos. Parce que le photographe a un ordinateur dans sa tête. Une photo que tu as faite 10 ans ou 20 ans, dès que tu te rappelles, tu peux la ressortir », a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Surpeuplement à la prison civile de Labé : « Nous avons 308 détenus dans les différentes cales » (procureur de la République)

Sur la question de savoir comment les photographes professionnels peuvent s’identifier et se démarquer des amateurs à cette ère du numérique, le doyen Sékou Siby répond:

« C’est la qualité de faire la photo qui diffère un professionnel d’un amateur. Le professionnel, il ne fait pas trop de photos, mais l’amateur peut remplir une carte. Un professionnel travaille sur axe. Sur chaque axe, il te fait trois plans et les trois plans parlent. Mais un amateur, il fera un seul plan, il se promène n’importe comment et il ne coupe pas. Donc le travail d’un pro est différent de celui d’un amateur », a-t-il insisté.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...