Sélectionné pour vous :  Aboubacar Soumah à propos du nouveau ministre de l'Enseignement Pré-universitaire : "Je ne sais pas quel est son niveau de compréhension des dossiers de l'éducation"

Kankan : un officier de police judiciaire suspendu par le procureur

L’information liée à la suspension d’un officier de police judiciaire a été confirmée ce matin par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan. Interrogé par un journaliste dans la foulée, Marwane Baldé, l’empereur des poursuites près le TPI de Kankan, n’est pas passé par mille chemins pour confirmer cette rumeur.

Le procureur indique que l’officier de police judiciaire en service à la direction régionale de la police est suspendu pour manquement à ses obligations et au présumé cas de corruption : « Je réponds par l’affirmatif qu’effectivement, dans le ressort judiciaire de Kankan, un officier de police judiciaire a été suspendu par mon parquet. Cet officier de police judiciaire est en service à la direction régionale de la police. Il s’agit du chef de la police judiciaire, il fut suspendu pour un motif de manquement à ses obligations de police judiciaire dans le cadre de ses relations avec le procureur de la République en tant que directeur d’enquête. Deuxième élément de motivation, cet officier de police judiciaire se trouve impliqué dans la commission d’une infraction à la loi pénale qui est la corruption, la diffamation, la concussion. Il s’est permis en dehors de la loi, de la tradition judiciaire, de relation entre police judiciaire et directeur d’enquête qui est le procureur de la République, d’avoir la connaissance d’une infraction au niveau de son service sans pour autant informer le procureur de la République. Lorsqu’un OPJ reçoit une plainte, il est tenu obligé d’informer directement le procureur de la République et sans délai, ce qu’il n’a pas fait. Il continue de poser les actes et aucune mesure de garde à vue ne nous a été notifiée. Ce qui voudrait dire que ce citoyen de Kankan était en détention arbitraire dans cette unité », a fait savoir le procureur avant de poursuivre

Sélectionné pour vous :  Can 2024 en RCI: le premier ministre a reçu les cadres du ministère des sports

« Et pire encore, pour permettre à ce citoyen de recouvrer sa liberté, il lui a été sommé de payer un montant estimé à 5 000 000 FG. Pour effrayer ce citoyen, ils lui ont fait croire que le procureur était au courant du dossier alors que c’était le contraire. Le citoyen a eu peur et finalement, il a payé la somme de 2 000 000FG. C’est après avoir payé ce montant qu’il a pu recouvrir sa liberté. Nous avons trouvé ce comportement très grave, c’est dans cette perspective que nous avons estimé de prendre des mesures. La première mesure, nous avons dressé un procès verbal, saisir la cour d’appel contre cet officier de police et ses complices pour ces infractions », a confié Marwane Baldé.

Pour le procureur près le tribunal de première instance de Kankan, aucun dérapage dans son ressort judiciaire ne sera toléré par son parquet.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...