Sélectionné pour vous :  Incendie de Kaloum: Baraka, Résilience et Solidarité (Par Kabiné Komara, ex-PM)

Kankan : Une femme kidnappe un enfant de 5 ans et demande une rançon de 60 millions GNF

L’acte s’est passé le dimanche dernier dans la préfecture de Siguiri. Il s’agit d’Ansoumane Diawara, un élève de la maternelle, âgé de cinq (5) qui a été kidnappé par Mariame Keita, une mère de 5 enfants, âgée de la trentaine, qui a demandé une rançon de 60 millions de nos francs à la famille de l’enfant pour le faire libérer.

C’est ce mardi, 4 avril que la présumée auteure a été mise aux arrêts par la gendarmerie départementale de la région administrative de Kankan. Selon les informations recueillies sur le terrain, Mariame Keita aurait des complices burkinabè dans ce kidnapping.

Makan Koulibaly, le grand père de la victime revient sur le film de cet enlèvement :

 » C’est une jeune dame qui a kidnappé avant-hier mon petit fils à Siguiri, elle nous a appelés en disant qu’elle détient le gosse, et que si on ne paye pas la somme de 60 millions GNF, elle ne va pas relâcher l’enfant. C’est ainsi que je lui ai dit que nous n’avons pas de moyens pour payer une telle somme. Mais de négociation en négociation, elle a dit de payer 35 millions GNF, j’ai toujours insisté que la somme est trop élevée. Après, elle nous a dit de l’attendre pour qu’elle puisse demander à ses patrons, qui seraient des burkinabè« , a relaté Mankan Koulibaly avant de poursuivre:

 » Après des tractations, nous nous sommes engagés à payer 8 millions, c’est ainsi qu’on a envoyé le dépôt sur le numéro de mon beau. Dans un premier temps, 5 millions GNF pour qu’elle fasse le retrait, et rapidement on est allés signaler à la gendarmerie. Et nous avons donné le numéro de la dame aux services de sécurité,  qui ont aussitôt mené des enquêtes et finalement,  elle a été localisée au quartier Sikenfara à Kankan. C’est là-bas qu’elle a été arrêtée alors qu’elle comptait la somme qu’on lui avait envoyée« , conclut-il.

Sélectionné pour vous :  Des travailleurs de Cis médias battent le pavé: "Ça fait 18 mois qu'on ne perçoit pas de salaire"

Pour l’heure, les enquêtes se poursuivent au niveau de la gendarmerie, apprend-on.

 

Cheick Ahmed depuis Kankan pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...