Sélectionné pour vous :  Le mouvement syndical prévoit-il d'aller en grève pour contraindre le gouvernement ? "Pour le moment, aucune grève n'est prévue" (Abdoulaye Camara de l'USTG)

Kindia: des femmes dans la rue pour exiger le départ du maire de la commune

Très tôt ce lundi, 11 septembre 2023, des femmes du grand marché de Kindia ont pris d’assaut les différentes routes de la ville pour protester contre une décision de la commune. Selon les manifestantes interrogées par le correspondant de Siaminfos.com, la commune aurait demandé à chaque vendeuse de payer 300 000 gnf comme taxe. Chose qui a provoqué la colère des femmes.


Vêtues en rouge, une couleur symbolise le sang et la colère, ces femmes étaient munies de pancartes sur lesquelles on pouvait lire: vive Mamadi Doumbouya, à bas la commune! Une façon pour elles, de dénoncer les agissements des autorités communales que Marie Bangoura, manifestante, juge peu orthodoxes.

« La commune a envoyé des gens qui ont recensé toutes nos tables. Ils disent que chaque occupant de table doit payer 300 000 francs guinéens comme taxe. Mais, où allons-nous prendre cet argent ? Une simple vendeuse de condiments ne peut pas payer 5000 gnf par jour comme droit de marché et payer encore 300 000 gnf comme taxe. C’est pourquoi nous avons décidé de sortir pour montrer au monde entier que nous sommes contre cette décision », a-t-elle indiqué.
Meli Camara, une autre manifestante demande le départ du maire de la commune et toute son équipe.

« L’ancien maire de Kindia paix à son âme Elhadj Dramé n’a jamais fait une chose pareille. Mais le vieux maire qu’on a ici actuellement a fini de bailler le marché. C’est Alpha Condé qui avait construit ce marché pour les femmes. Mais aujourd’hui, on n’a même pas de place dans le marché. Donc, nous demandons au président Mamadi Doumbouya d’enlever le maire, de le changer et d’ envoyer quelqu’un qui peut faire l’affaire des femmes de Kindia », a-t-elle lancé.
Cette manifestation depuis plusieurs heures maintenant, paralyse la circulation dans la ville des agrumes. Et depuis le matin, plusieurs boutiques et magasins restent fermés, selon le constat de notre correspondant.
Pour l’heure, les autorités communales n’ont pas encore réagi à cette manifestation des femmes.

Sélectionné pour vous :  Drame à Dabola : une adolescente ég0rge son jeune frère parce que celui-ci a dit à ses parents qu'elle sortait voir des garçons

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...