Sélectionné pour vous :  Mandiana : Quatre morts et plusieurs blessés dans l'éboulement d'une mine artisanale

Samedi d’assainissement : les autorités communales de Matoto durcissent les mesures contre ceux qui jettent les ordures dans la rue

La journée civique d’assainissement s’est poursuivie ce samedi, 06 janvier 2024 sur l’ensemble du territoire national. Dans la commune de Matoto, l’occasion a été mise à profit par les autorités pour nettoyer plusieurs points noirs. Il s’agit notamment des quartiers Kissosso plateau et Lansanaya.

Au cours de cette opération d’assainissement, le coordinateur du comité technique communal d’assainissement de Matoto, a appelé les ménages à s’abonner aux PME de pré-collecte avant de prévenir.

« Malgré que nous soyons dans une situation difficile, les activités d’assainissement se poursuivent quand même. Aujourd’hui, nous avons débarrassé plusieurs points noirs, notamment un à Kissosso plateau et un autre à Lansanaya où les citoyens ont attiré notre attention. À Lansanaya par exemple, c’est une route qui a été envahie par les ordures. Donc après les travaux, il y a des mesures que nous envisageons. Vous le savez au niveau de tous les quartiers, nous avons mis en place des comités locaux d’assainissement et les comités locaux d’assainissement du secteur. Donc ces comités vont veiller pour ne pas que les gens viennent remettre encore les ordures. Au niveau de tous les quartiers et secteurs, il y a des PME de pré-collecte. Donc, nous demandons aux ménages de s’abonner aux PME de pré-collecte. Monsieur le maire a pris une décision rendant obligatoire l’abonnement. Y a une brigade de salubrité. Lorsqu’on nous remonte les informations par rapport à des ménages qui refusent de s’abonner ou des ménages qui continuent à transformer les lieux publics en des dépôts sauvages on va prendre des amendes qui peuvent aller jusqu’à 500.000 francs guinéens », a fait savoir N’fafaly Fanta Camara.

Sélectionné pour vous :  Charles Wright à la barre : « Je ne reconnais pas ces faits qui me sont reprochés » 

Dans le quartier de Lansanaya par exemple, débarrasser le point noir réjouit à plus d’un titre le chef du quartier Yamoussa Camara, qui menace de sévir contre les personnes qui jettent les ordures à ces zones interdites.

« C’est une joie pour nous de voir que ce point noir a été débarrassé. Vraiment, on remercie les autorités communales, l’ANASP et la CONAAG. Je préviens les citoyens de mon quartier, quiconque sera pris en train de jeter les ordres dans la rue, il sera interpellé et sanctionné sévèrement », prévient le chef du quartier de Lansanaya.

Sur le terrain, on constate la présence de la coordination nationale des acteurs d’assainissement de Guinée. À notre micro, Sékou Keïta, coordinateur de ladite coordination a expliqué la volonté de sa structure à faire des journées d’assainissement une réussite.

« Notre vocation, c’est de rendre propre la ville de Conakry en collaboration avec les différentes communes et l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique. Si vous faites le constat, les PME de pré-collecte sont mobilisées dans tous les quartiers et secteurs pour que cette journée soit une réussite. Et nous responsables de la CONAAG, on fait le tour de la ville pour nous assurer que les PME de pré-collecte sont sur le terrain », a indiqué Sékou Keïta.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...