Sélectionné pour vous :  Création de comptes bancaires pour les fonctionnaires guinéens: ce qu'en pense Jean Marc Téliano

Labé : les membres de la chambre préfectorale de l’agriculture élus

Dans le but de réorganiser ses instances au niveau préfectoral, la délégation spéciale de la chambre nationale d’agriculture de Guinée a procédé ce dimanche, 27 août 2023, à l’élection de leurs représentants au niveau local. A Labé, c’est le gouverneur de région, le colonel Robert Soumah qui a présidé le lancement officiel de ce processus dans les locaux de la Direction régionale d’agriculture. Selon nos informations, il y a au total 4 filières ( agriculture, élevage, pêche et la foresterie). Plus de 300 électeurs étaient appelés à élire les 06 membres devant composer le bureau préfectoral, rapporte le correspondant de Siaminfos.com basé dans la préfecture de Labé.

C’est à 9 heures que les bureaux de vote ont été ouverts à Labé pour procéder à l’élection des membres du bureau préfectoral de la chambre préfectorale d’agriculture. Dans son discours, le gouverneur a souhaité à ce qu’il y ait de la transparence dans ce processus :

« Cette élection révèle d’une importance capitale pour notre région, car l’agriculture est un pilier essentiel de notre économie locale et un enjeu majeur pour le développement durable. C’est pourquoi, il est impératif d’avoir des représentants agricoles compétents et engagés au sein de la chambre des agriculteurs préfectorale. C’est pourquoi, je vous invite à choisir des membres qui seront à la hauteur des défis. Opter pour les candidats sui ont démontré leur volonté de défendre les intérêts des agriculteurs », a-t-il exhorté.

Il faut noter que pour ces élections, quatre filières sont concernées et 346 électeurs sont inscrits pour élire un bureau qui sera composé de 6 membres :

« A Labé, nous avons quatre filières. Il y a la filière végétale, c’est-à-dire l’agriculture qui a six (06)candidats pour 267 électeurs, il y a la filière élevage qui a deux (02) candidats, pour vingt sept (27) électeurs, il y a la filière forestière qui a deux (02) candidats pour quarante quatre (44) électeurs et la filière pêche qui a un (01) candidat pour huit (08) électeurs. A l’issue de cette élection, le bureau sera meublé par 5 membres issus des 4 filières concernés citées ci-dessus. Exceptionnellement pour l’agriculture, le candidat qui sera élu passe d’office avec sa suppléante. Mais au niveau de l’élevage, de la pêche, de la foresterie c’est un candidat qui sera retenu pour chacune de ces filières. Ceux-ci vont constituer le bureau de cinq personnes. Il revient maintenant à ces élus des différentes préfectures de la région de se réunir pour élire le bureau région de l’agriculture de Labé. Et lorsque les bureaux régionaux seront mis en place, ceux-ci vont se réunir à Conakry pour un congrès afin d’élire le bureau national », a fait savoir Boubacar Diallo, le secrétaire de la commission électorale pour la préfecture de Labé.

Sélectionné pour vous :  Création de comptes bancaires pour les fonctionnaires guinéens: ce qu'en pense Jean Marc Téliano

De son côté, Bernard Tonguiano, directeur national adjoint de l’alimentation et des productions animales, au ministère de l’Agriculture et superviseur national de cette élection superviseur, s’est réjoui du déroulement du vote avant de préciser qu’aucune fausse note pouvant entacher la crédibilité du vote n’a été constaté :

« Je précise que les bureaux de vote ont été ouverts à 9 heures, dès après le discours du gouverneur. Les salles ont été préparées à temps. Le collège électoral a été reparti en 4 sections. Le nombre de bulletins était égal au nombre d’électeurs inscrits. Et il y a eu une forte mobilisation des électeurs. Jusqu’à présent il n’ya pas eu d’incident majeur par rapport à ces élections. Seulement nous avons constaté qu’il y avait certains qui venaient avec de mauvaises intentions. Mais ils ont été vite décelés à travers les questions qui leur sont posées. Il y’a eu quelques uns au niveau de la filière agriculture qu’on a retourné. Au niveau de la filière de la pêche il y a eu aussi certaines anomalies au niveau de certains noms de familles qui ne correspondaient pas. Mais à travers les numéros de téléphones des intéressés, on a vite corrigé. Au-delà, tout se passe bien. Et nous serons là jusqu’à 17 heures avant de procéder au dépouillement des bulletins », a-t-il indiqué.

Il faut noter que deux candidats ont été éliminés dans ce processus à Labé. Le premier ne répondait pas aux critères par ce que selon la loi, tous les fonctionnaires en exercice ne doivent pas être candidats. Le second a déposé après la date buttoir qui était fixée pour le 21 août 2023.

 

Bachir Diallo Labé pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...