Sélectionné pour vous :  Dixinn : le coup d'envoi des épreuves du BEPC donné par le directeur de cabinet de la Présidence

Beyla : Fin du deuxième forum économique de la commune urbaine

La question d’un développement socio-économique harmonieux de la commune de Beyla mobilise les fils résidents et ressortissants. Organisés en forum économique, ils tablent sur les voies et moyens devant permettre à leur localité d’amorcer l’élan de développement tant aspiré par les populations.

La question du développement socio-économique de la commune urbaine de Beyla mobilise les fils résidents et ressortissants à la maison des jeunes de la ville. Plusieurs journées d’intenses réflexion sur les problèmes majeurs et des solutions potentielles sont ainsi faites pour une synergie d’actions de l’ensemble des acteurs.


« Dire que cette préfecture n’a pas un plan de développement malgré toute la richesse qu’elle regorge hormis Rio Tinto qui se trouve sur toutes les lèvres, les bétails et l’agriculture seulement ça peut même couvrir toute la région forestière. Mais les routes manquent, même une banque primaire, il n’y en a pas. J’ai vu tout ça dans les échanges. Un terrain est offert à la BICIGUI afin de construire leur siège ici et Rio Tinto aussi va construire sa direction. Et que les projets qui déjà été entamés dont les gens ont fait des décaissements, ils n’ont qu’à venir travailler sinon qu’ils rendent compte au Préfet pour que notre préfecture ne puisse pas rester comme ça, » a affirmé l’ancien Directeur général de la police, le Général Ansoumane Camara dit Baffoé, fils ressortissant de Beyla.

Si les espoirs sont fondés sur l’accompagnement de l’État et des partenaires, il y a aussi la contribution des populations locales qui s’avère fondamentale à travers la mairie de la ville, a dit Djiba Donzo dans son discours d’ouverture des travaux.

Sélectionné pour vous :  Manif du 16 octobre: "Il faut que l'on se batte pour ne pas permettre à un cadre comme Ousmane Gaoual de piétiner la presse" (Pendessa du SPPG)

 » Il faut signaler l’efficacité du conseil communal dans la mobilisation des ressources financières à travers le renouvellement de la commission économique et la signature des contrats avec les contribuables locaux : les syndicats des transporteurs, la boucherie, le marché à bétails, les taxis motos, les détenteurs de kiosques, les fontaines et l’acquisition des taxes superficiaires dont Beyla n’avait jamais bénéficié, » a précisé le maire de la commune urbaine.

Lancée dimanche, 02 juillet 2023, cette deuxième édition du forum pour le développement de la commune urbaine de Beyla s’articule autour de la santé, l’éducation, l’emploi-jeune, la promotion féminine et le développement durable.

 

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...