Sélectionné pour vous :  Labé : pose de la première pierre pour la rénovation du centre de santé de Ley Saare

Labé/Accrochages entre conducteurs de taxis motos et percepteurs de la commune: plusieurs arrestations signalées

Dans la journée du mercredi, 23 août 2023, des accrochages ont été signalés entre des conducteurs de motos taxis affiliés à la branche de la CNTG et des percepteurs de la taxe de stationnement mandatés par les autorités communales de Labé. Le bilan fait état de plusieurs blessés et des motos saisies par les autorités de la municipalité.

Interrogé par notre correspondant à Labé, Elhadj Lamine Sangaré, secrétaire général de l’Union régionale des travailleurs version CNTG, a apporté des précisions sur les causes de ces accrochages.

« J’ai été informé par le secrétaire général Thierno Abdourahmane Pammel Diallo comme quoi des responsables syndicaux étaient pourchassés dans la ville de Labé. Immédiatement, j’ai informé le directeur de cabinet du gouvernorat et le secrétaire général des collectivités qui sont chargés du dossier. J’ai attiré leur attention sur ce qui se passe dans la cité de Karamoko Alpha mo Labé. C’est avec surprise qu’on m’a appelé pour me dire que le secrétaire général des conducteurs de motos taxis Thierno Abdourahmane Pammel a été arrêté. Je me suis transporté sur les lieux et après les négociations avec les autorités préfectorales, les services de sécurité, il s’est avéré que le maire Mamadou Aliou Laly Diallo a porté plainte contre Thierno Abdourahmane et son groupe. Du coup, je suis passé par le préfet qui à son tour, a appelé le procureur et ce dernier a daigné me les reconfirmer parce qu’ils sont en audition à la brigade de recherches de Labé », a-t-il expliqué.

Selon nos informations, ils sont au total 10 conducteurs de taxis moto arrêtés par les services de sécurité et plusieurs motos saisies. Et, c’est le maire qui aurait réquisitionné la gendarmerie mobile pour interpeller le secrétaire général et les conducteurs, apprend-on. C’est pour cette raison que ce syndicaliste accuse le maire de la commune urbaine de Labé d’abus de pouvoir.

Sélectionné pour vous :  CAN U-23 : La Guinée fait match nul avec le Ghana et se qualifie pour les demi-finales

« Ils m’ont présenté trois jeunes battus par les missionnaires du maire. Le maire après avoir dit une contre-vérité, on verra bien d’où jaillira la vérité devant monsieur le procureur. Je crois qu’il y a au total 10 des élus syndicaux qui ont été arrêtés. Trois ou quatre ont été battus et blessés. Pendant que je suis à l’attente d’une invitation des autorités, j’estime qu’il s’agit à la fois d’un règlement de compte et d’un abus de pouvoir. Le maire veut utiliser son manteau pour faire taire la CNTG à Labé. Parce qu’il m’a été rapporté que le nommé Djouldé Domby, un conseiller communal, est en train de menacer tout conducteur de taxi moto qui ne porterait pas le gilet de la commune. Cela prouve l’immixtion des autorités communales dans les affaires syndicales. Donc, je suis au regret de constater ce dérapage. Quand la politique s’invite dans le mouvement syndical, voilà ce à quoi il faut s’attendre. Ce qui est évident, on ne peut pas déguiser un autre syndicat et venir réclamer des taxes de stationnement à nos mandants. Donc, je prie chaque conducteur d’être serein, en attendant que ce vent qui souffle passe à Labé », a-t-il ajouté.

Aux dernières nouvelles, le syndicaliste Abdourahmane Pammel Diallo et les 9 autres conducteurs sont détenus dans les locaux de la brigade de recherches de Labé.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...