Sélectionné pour vous :  Labé/Concours pour la fonction publique: des citoyens dénoncent la lenteur de la procédure devant les banques

Labé : tout savoir sur la visite de Mory Condé, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire

Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire chargé de la récupération des domaines spoliés de l’État était l’hôte des populations de Labé ce mercredi, 24 avril 2024. Après Conakry, le ministre s’est vu dans l’obligation d’être à l’écoute des cadres des régions administratives pour partager avec eux la nouvelle vision du président de la transition par rapport à la récupération des domaines spoliés. La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence du gouvernorat de Labé.

Au sortir de la rencontre, le ministre Mory Conde est revenu sur l’objectif de sa visite dans la cité de Karamoko Alpha.

« Comme vous le savez, le 5 septembre 2021, le Général Mamadi Doumbouya à sa prise de parole, avait pris un engagement vis-à-vis des citoyens. Nous avons donc écouté les cadres de la région de Labé qui nous ont fait part d’un certain nombre de difficultés liées surtout à leurs capacités opérationnelles à servir les citoyens efficacement sur le terrain, mais aussi à faire une gestion saine de notre système foncier. Nous avons donc annoncé les couleurs des réformes qui vont arriver et qui passeront forcément par la digitalisation de l’ensemble des services. Rendre également accessible la conservation foncière dans toutes les régions administratives, mais également créer les services préfectoraux de la conservation et de la sécurité foncière afin de permettre à chaque citoyen de pouvoir immatriculer son domaine plus facilement. Lorsque vous prenez aujourd’hui les textes de lois qui régissent le domaine du cadastre, le taux de titrage est très faible dans le pays. Nos réflexions ont tourné sur le comment rapprocher davantage les services de l’Urbanisme et de l’Habitat des citoyens afin désormais que chaque citoyen installé sur un mètre carré sur le territoire guinéen, puisse disposer d’un document de propriété qui soit également exempté de toute contestation. Vous remarquerez aussi au niveau du tribunal de première instance de Labé, c’est clair que 70 a 80 % des dossiers pendants devant cette juridiction sont des questions foncières. C’est pourquoi, on est en train de travailler avec les collègues des autres ministères pour asseoir ces réformes et d’un système qui ne souffre de rien à savoir la digitalisation. Nous allons également réunir l’ensemble des acteurs et des parties prenantes autour d’une commission nationale de la réforme foncière pour faire un diagnostic national afin de permettre aux citoyens d’acquérir le foncier en toute légalité et d’en jouir afin d’éviter de perpétuels jugements », a-t-il annoncé.

Sélectionné pour vous :  Nouvelle constitution pour la Guinée : "Elle semble être taillée sur mesure", selon Dr Édouard Zoutomou Kpogomou 

Poursuivant, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire a dit reconnaître le déficit de personnel et le manque d’équipements pour que ces cadres de l’habitat mènent à bien leurs activités.

« L’autre élément que nous avons partagé avec ces cadres de l’Habitat, c’est l’engagement et le don de soi dans le travail. C’est vrai que de passage, il y a des questions liées au manque de personnel et au manque d’équipements pour pouvoir travailler beaucoup plus techniquement. Des engagements fermes ont été pris par l’État pour doter ces services de l’Habitat des équipements adaptés pour bien travailler. Nous avons aussi martelé l’obligation pour l’ensemble des cadres de l’État de se soumettre aux gouverneurs et aux préfets. Les cadres ont soulevé la question liée aux formations dans un certain nombre de domaines et nous avons pris l’engagement d’envoyer certains cadres du ministère de l’Urbanisme au Maroc pour aller prendre part à des formations plus qualifiantes pour permettre à ces cadres d’exécuter les tâches qui leur sont confiées par le chef de l’État », a-t-il annoncé.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...