Sélectionné pour vous :  Bah Oury sur un éventuel glissement de calendrier en Guinée : « Les élections ne pourront pas se tenir si nous n’avons pas…»

Sortie du PM Bah Oury sur le retour à l’ordre constitutionnel : « Cela amène à s’interroger sur sa capacité à rassurer les Guinéens »

En début de semaine, le Premier ministre guinéen a accordé une interview à un média étranger. Interview au cours de laquelle, Amadou Oury Bah a passé en revue plusieurs sujets brûlants du pays. Parmi lesquels, figure le sujet relatif au retour à l’ordre constitutionnel. Alors que le patron du palais de la Colombe a évoqué l’éventualité d’un glissement de calendrier, certains acteurs politiques déplorent cette sortie.

Joint au téléphone par notre rédaction ce jeudi, 14 mars 2024, le responsable de la communication digitale de l’UFR a tenu à mettre le point sur le ‘’i’’ :

« C’est une erreur grave, cela amène à s’interroger sur sa capacité à rassurer les Guinéens. L’une des premières promesses qu’a tenues M. Bah Oury en tant que Premier ministre c’est le quota de 30% accordé aux femmes, cela n’a pas été respecté. Donc, une première promesse non tenue. Avec une volonté de vouloir changer la date de la fin de la transition, je pense tout cela a amené les Forces Vives de Guinée a publié une déclaration où nous avons condamné cela. Nous avons interpellé l’opinion nationale et internationale quant à cet acte qui pourrait vraiment compromettre de façon dangereuse la suite de la transition. Je pense qu’ils sont déjà alertés et les Forces Vives de Guinée sont en alerte. On observe, on n’est pas silencieux. Le moment opportun, d’autres discours plus impactants pourraient être produits », a martelé Fodé Baldé.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Boké: zoom sur l'île de Boffadar, confronté à un manque de centre de santé, d'école et d'eau depuis l'indépendance de la Guinée
Laisser une réponse
Share to...