Sélectionné pour vous :  Insécurité à Kindia: Un autre jeune tuЄ par des bandits armés au quartier Sambaya soireyah

Le MATD chargé d’organiser des élections en Guinée ? « C’est niet, nous ne l’accepterons pas » (Cellou Baldé UFDG)

L’idée de confier l’organisation des futures élections en Guinée au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour mettre fin à la transition est loin de faire l’unanimité dans le paysage politique. A l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), il n’est pas question que le MATD organise ces élections.

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti ce samedi, 11 novembre 2023, le responsable des Fédérations de l’UFDG de l’intérieur a rassuré les militants que le parti n’acceptera pas cette idée.

« On attend que c’est le ministère de l’Administration du Territoire qui va organiser les élections. Ça aussi rassurez-vous que c’est niet, nous ne l’accepterons pas, ce n’est pas possible. L’administration du territoire n’organisera pas les élections pour sortir de la transition », a-t-il déclaré.

Selon Cellou Baldé, tous les instruments juridiques nationaux et internationaux que la Guinée a souscrit parlent d’un organe indépendant de gestion des élections.

« Que ça soit les lois nationales, notamment le Code électoral, que ça soit la Constitution dissoute, mais également les lois supranationales, je veux parler de l’article 3 du protocole additionnel de la CEDEAO, je veux parler de l’article 7 de la Charte africaine de la démocratie et de la bonne gouvernance, tous ces instruments juridiques internationaux auxquels la Guinée a souscrit librement demandent à ce que des organes indépendants, neutres et impartiaux de gestion des élections soient mis en place », a-t-il rappelé.

Dans sa communication, Cellou Baldé n’a pas fait de cadeaux au ministère de l’administration du territoire qui, dit-il, est géré par des cadres incompétents et partisans qui ont contribué aux fraudes électorales en Guinée.

Sélectionné pour vous :  Kondembadou (Guéckédou) : Contrôle d'essai du nouveau matériel de pesage mobile

« L’administration du territoire, ce sont les sous-préfets militaires, ce sont les préfets militaires, ce sont les gouverneurs militaires que vous avez, ce sont les cadres incompétents et partisans que vous avez. Le ministère de l’administration du territoire que nous connaissons, qui a contribué aux fraudes électorales lors des élections passées, dans ce climat de méfiance, dans cette crise de confiance totale, est-ce qu’il est possible que cette administration totalement militarisée organise les élections ? Nous disons, non », a-t-il lancé.

C’est pour toutes ces raisons que le responsable des Fédérations de l’UFDG de l’intérieur appelle les autorités de la transition, le CNRD et tous ceux qui sont concernés par cette question de « savoir et de comprendre que les acteurs politiques ne l’accepterons pas et le peuple ne l’acceptera pas ».

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...