Sélectionné pour vous :  Conakry : la ministre de la Pêche remet un important lot de moteurs et des filets réglementaires à la CONAPEG

Un enseignant contractuel titille les cadres du MEPU-A : « Il n’y a que des renards épris de fausses stratégies »

Pendant que le non-paiement de leurs arriérés de salaire continue de provoquer des grincements de dents, les enseignants contractuels de Guinée sont toujours partagés entre soucis, inquiétudes et mécontentement. Ce, à cause de leur intégration à la fonction publique qui jusqu’ici, n’est pas effective. De nombreux parmi eux aujourd’hui se montrent pessimistes face à un gouvernement qui, selon eux, ne veut pas entendre leurs cris de coeur. C’est le cas d’un enseignant qui s’est confié ce lundi, 26 juin, 2023 à Siaminfos.com sous le sot d’anonymat.
Lors d’un entretien accordé à notre rédaction il y a peu, le coordinateur général de la coordination nationale des enseignants contractuels de Guinée a laissé entendre que c’est la dernière année pour eux d’être appelés enseignants contractuels. Car selon Alseny Mabinty Camara, d’ici l’année prochaine, si rien n’est fait, aucun membre de sa coordination ne rentrera dans une salle de classe pour dispenser les cours.

Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation avait également annoncé dans un de nos articles, que la situation relative à l’intégration des enseignants contractuels à la fonction publique sera évaluée pendant les grandes vacances scolaires. Mais au delà de ces menaces et de ces promesses, aucun résultat escompté ne se manifeste sur le terrain. D’où la désolation de cet autre enseignant contractuel, qui reste convaincu que jusqu’ici, l’autorité du plus haut niveau n’est pas imprégnée de leur situation.
<<C’est vraiment désolant! Nous devrons chercher des stratégies. Nous analysons ensemble sur comment fléchir ce gouvernement afin qu’il s’intéresse à notre engagement à la fonction publique locale comme ils disent.
J’en suis sûr que le président Doumbouya ne connait pas tout ce qui se passe autour du dossier des enseignants contractuels.
La hiérarchie ne remonte pas les vrais informations sur notre dossier. Sachons une chose, notre département est l’un des départements très difficiles à gérer. Il n’y a que des renards épris de fausses stratégies. Ils cherchent à tout prix d’expérimenter leurs idées devant n’importe quelle situation>>, a-t-il dénoncé avant de s’adresser à ses collègues:

Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : Une mission de la HAC rencontre les hommes de médias

<<Soyons stratèges sur l’objectif qu’on s’est fixé (l’intégration à la fonction publique)>>, a-t-il lancé.

 

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...