Sélectionné pour vous :  Baccalauréat unique à Dixinn : La ministre Dre Diaka Sidibé lance les premières épreuves à l'école primaire Barry Diawadou 

N’zérékoré : tenue de la Caravane de sensibilisation sur l’hémophilie à l’hôpital régional et à l’université

L’Association guinéenne de la lutte contre l’hémophilie et autres maladies hémorragiques poursuit ses activités à l’intérieur du pays.  Après Faranah en fin d’année, N’zérékoré accueille la Caravane de sensibilisation et d’information des populations sur cette pathologie peu connue du grand public. Le personnel soignant de l’hôpital régional est ainsi formé sur le dépistage et la prise en charge de la maladie et une conférence débat a été animée à l’université.

Éradiquer l’hémophilie, une maladie rare et héréditaire, est la bataille que mène l’association guinéenne de lutte contre l’hémophilie et autres maladies hémorragiques. À l’hôpital régional de N’zérékoré, le personnel soignant est formé sur le dépistage précoce et la prise en charge de cette pathologie alors qu’à l’université,  une conférence débat est animée sur la connaissance des symptômes de la maladie. Dr Mamadi Diakité, spécialiste en hématologie et facilitateur de ces cadres d’échanges a révélé des détails sur cette caravane.

“Actuellement,  on reçoit beaucoup de patients avec des complications. Et pour nous,  l’une des manières d’éviter ces complications c’est de détecter la maladie très tôt. Mais le fait que la maladie ne soit pas connue du grand public, ça ne nous aide pas. Donc, il faut sortir de Conakry, se rendre dans les régions pour parler de la maladie et faire connaître la pathologie par nos frères personnels de santé,  par la communauté mais aussi par les jeunes qui sont un peu partout surtout au niveau de l’université », a-t-il indiqué.

Présent à la session de renforcement de capacités des agents de l’hôpital régional de N’zérékoré,  Dr Idrissa 5 Diallo, Directeur préfectoral de la santé exhorte le personnel soignant à plus d’engagements dans la lutte contre l’hémophilie.

Sélectionné pour vous :  Nassirou sur son divorce avec sa femme : « Ça n’a rien à avoir avec le dossier Tichou »

“J’invite l’ensemble du personnel à suivre cette formation avec intérêt, à capitaliser les connaissances qui seront acquises afin de promouvoir mieux prendre en charge les malades,” conclut-il.

Regorgeant toutes les sensibilités sociales, l’initiative est appréciée dans les milieux estudiantins et sanitaires.

“Au sortir de cette salle, l’une des missions que chacun de nous devrait s’assigner c’est d’être vulgarisateur,  informateur auprès de nos communautés afin d’élargir cette information à travers les symptômes qui ont été démontrés par le médecin afin que les malades soient référés à temps dans les structures sanitaires”, a déclaré Alpha Oumar Baldé à la fin de la conférence débat à l’université de N’zérékoré.

Caractérisé par un déficit partiel ou total de certains organes du corps, la prise en charge de l’hémophilie est pour l’heure gratuite dans les structures sanitaires des régions de Conakry, Faranah et N’zérékoré grâce à l’appui de Novo Nordisk haemophilia Foundation.

 

N’zérékoré,  Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...