Sélectionné pour vous :  Mamou: un "faux" militaire mis aux arrêts, après avoir ouvert le feu sur un policier (procureur)

LFI 2024: le volet dépenses adopté par la majorité des conseillers nationaux de la transition

Après le volet recettes, les conseillers nationaux de la transition ont procédé ce dimanche, 31 décembre 2023 à l’adoption du volet dépenses de la loi de finances initiale, 2024. C’était lors de la session plénière tenue à l’hémicycle du palais du peuple. Selon le rapport rendu public par la rapporteuse générale, les dépenses ont été réévaluées à 37 682,58 Mds contre une prévision dans la Loi de Finances Rectificative 2023 de 37 249,45 Mds.

Rapportées au PIB, les dépenses s’établissent à 18,55% selon Fatima Camara qui a lu le rapport général.

« Suite à la baisse des recettes du projet de loi de finances 2024 de 446,11 Mds, les dépenses ont été réévaluées à 37 682,58 Mds contre une prévision dans la Loi de Finances Rectificative 2023 de 37 249,45 Mds (+1,16%) », a-t-elle rapporté tout en donnant des explications sur l’augmentation constatée dans ce volet.

« L’augmentation des dépenses de 433,13 Mds par rapport à 2023, est imputable aux dépenses courantes pour 453,22 Mds (2,10%). Elle est atténuée par la légère baisse des dépenses d’investissement y compris les BAS pour 20,09 Mds (-0,13%). Cette baisse s’explique par la réduction des dépenses du BAS Fonds Commun de l’Education pour 241,33 Mds. Les dépenses courantes ont été projetées à 22 076,10 Mds, et représentent 60,62% du total des dépenses du Budget Général du PLF 2024. Ces dépenses portent sur les charges financières de la dette pour 1 406,23 Mds, les dépenses de personnel pour 9 270,53 Mds, les dépenses de biens et services pour 3 994,19 Mds et les dépenses de transfert pour 7 405,15 Mds », a-t-elle fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Guinée : sur 79 partis politiques contrôlés, 48 ont fourni des adresses erronées et 44 autres sont sans adresse (rapport MATD)

Au titre des charges financières de la dette poursuit-elle, « les projections pour 2024 se chiffrent à 1 406,23 Mds contre une prévision de la LFR 2023 de 1 063,20 Mds, soit une hausse de 343,03 Mds (+32,26%). La part des charges financières de la dette dans les dépenses courantes est de 6,27% et se décompose en intérêts de la dette intérieure pour 810,58 Mds (57,64%) et en intérêts de la dette extérieure pour 595,66 Mds (42,36%) », a indiqué la rapporteuse générale.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...