Sélectionné pour vous :  Macenta/ Conflit domanial entre Koyamah-Fassankoni: "À l'heure où nous sommes, tout est rentré dans l'ordre", rassure un des médiateurs

Mamadi Doumbouya à l’Assemblée générale des Nations-Unies : « Je ne vois pas ce qu’il va aller défendre », dixit Abdoul Sacko

Le colonel Mamadi Doumbouya est aux États-Unis d’Amérique depuis ce lundi, 18 septembre, 2023. L’objectif est de prendre part à la 78e Assemblée générale des Nations-Unies. Depuis ce déplacement, les commentaires vont bon train dans la cité. Pour Abdoul Sacko, coordinateur du forum des forces sociales de Guinée que nous avons interrogé ce mardi 19 septembre 2023, ce voyage du colonel Mamadi Doumbouya ne suscite aucun espoir pour le peuple de Guinée.

Le président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya prend part en ce moment même à ce sommet important aux États-Unis. Il sera question selon nos informations, de se prononcer sur le niveau d’avancement de la transition en cours en Guinée devant les décideurs onusiens. Selon cet acteur de la société civile, le numéro 1 guinéen n’a rien à défendre. Puisqu’à en croire Abdoul Sacko, toutes les promesses aui ont été tenues après le coup d’Etat du 05 septembre 2021 ont été foulées au sol par le CNRD et son gouvernement

« Je ne vois pas qu’est-ce qu’il va aller défendre. Parce qu’il est totalement en porte-à-faux par rapport à tout ce qu’il a évoqué en termes de motif de prise du pouvoir. Est-ce qu’il va aller dire qu’il est bloqué ? Est-ce qu’il va aller dire qu’il va garantir les libertés, qu’il va promouvoir et protéger les droits ? Alors qu’il fait pire que ce qu’il a dénoncé le 05 septembre. Je ne vois vraiment pas la valeur ajoutée de ce déplacement, sinon que de faire un petit congé », a-t-il notifié avant de renchérir en disant ceci :

Sélectionné pour vous :  Résultats du CEE à Matoto: la commune au dessus de la moyenne nationale ( 61,34% d'admis), selon le DCE

« D’abord pour dire qu’il va dire que les deux ans seront respectés, je pense que ce n’est pas le discours, il ne faut pas se moquer des gens. Il s’agit de dire ce qu’il a fait aujourd’hui, pour que ces deux ans soient respectés, on n’en voit pas. Vous avez vu que même le budget qui a été décliné, a été élaboré de façon unilatérale. Personne ne sait comment ça a été élaboré. Personne ne sait aujourd’hui à quelle date on ira aux élections. L’avant-projet de la constitution qui a été promis au plus tard en septembre, nous sommes le 20 septembre et rien n’est fait. Ce n’est pas une question de discours, c’est une question des faits et de pratiques », a lancé Abdoul Sacko au micro de Siaminfos.com.

Par ailleurs, le coordinateur général du forum des forces sociales appelle les Guinéens résidant aux États-Unis de se mobiliser pour dire au colonel Mamadi Doumbouya, quel est leur pressentis sur la gestion actuelle de la transition.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...