Sélectionné pour vous :  Match Cameroun-Guinée: des supporters du Sily national à Boké, très excités de savourer la victoire de la Guinée

Mamou: Treize (13) enfants en conflit avec la loi, détenus à la prison civile, assistés par l’Inspection de l’action sociale

En marge de la journée du 16 juin consacrée à la protection des droits des enfants, l’Inspection régionale de l’action sociale, de la promotion féminine et des personnes vulnérables, a apporté un soutien médical à 13 enfants en détention à la prison civile de Mamou. Il s’agit d’une assistance sanitaire et psycho-sociale qui s’avère aux yeux des autorités, une priorité.

Très tôt dans la matinée du vendredi, cette inspection a mis à la disposition de ces enfants en conflit avec la loi, un personnel médical pour la visite médicale et la prise en charge.

Interrogé par notre correspondant basé dans la région administrative de Mamou, Madame Kadiatou Bailo Soumano, Inspectrice de l’action sociale, de la promotion féminine et des personnes vulnérables est revenue sur cette activité réalisée à la prison civile de Mamou.

« Nous avons prévu au niveau de la maison d’arrêt de Mamou une activité sociale. Cette activité sociale est séquencée en deux. Nous avons prévu une visite médicale pour tous les détenus mineurs qui sont à la maison centrale ici. En même temps, partager un repas social avec eux parce que chaque enfant compte pour nous. Ce n’est pas parce qu’ils sont incarcérés ici que nous devons les oublier.

Nous avons un total de 13 enfants dont une fille qui sont incarcérés à la maison centrale de Mamou. Ces enfants, nous les apportons une aide juridique. Nous avons un juge pour enfants qui est là. Il protège spécifiquement les enfants qui sont en conflit avec la loi. Et à chaque fois que nous avons besoin de lui, il nous apporte le soutien possible pour mettre à l’aise ces enfants », confie Dame Kadiatou Bailo Soumano avant d’ajouter:

Sélectionné pour vous :  Guinée : la MAOG appelle les syndicalistes à suspendre le mot d'ordre de grève jusqu'à la mise en place du prochain gouvernement

« Nous ne devons pas oublier ces enfants. Ils sont là et ils font partie de tous les enfants de la République de Guinée. C’est pourquoi d’ailleurs nous sommes là au nom du ministère de la Promotion Féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables pour apporter le soutien possible.

Chaque fois, nous avons même un point focal qui vient souvent renforcer ces enfants non seulement pour connaitre leur état de santé mais aussi apporter un appuis psycho-social à ces enfants. Et le plus souvent aussi, nous apportons des kits de protection à ces enfants pour ne pas les oublier. Ces kits sont composés parfois de savon et des couvertures. Nous sommes là pour eux », rassure l’inspectrice de l’action sociale, qui invite les parents à s’investir pour protéger les enfants afin d’éviter d’être en conflit avec la loi.

 

Mamou, Jacques Kamano pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...