Sélectionné pour vous :  EDG a-t-elle bénéficié d’une augmentation vertigineuse de sa subvention ? : irrité, le ministre Mory Condé descend les détracteurs de la société

Manifestation du SPPG : au moins sept journalistes mis aux arrêts par des gendarmes à la maison de la presse 

Le syndicat des professionnels de la presse de Guinée a appelé ce jeudi, 18 janvier 2024 à une manifestation dans le grand Conakry. Ce mot d’ordre baptisé « déferlement humain » a pour but d’exiger le rétablissement de l’internet et la libération des ondes des médias brouillées par le gouvernement depuis maintenant plusieurs mois.

En marge de ce déferlement humain, plusieurs hommes de médias qui étaient casés à la maison de la presse sis à la minière, ont été mis aux arrêts par des gendarmes, qui ont fait irruption dans cette maison commune des journalistes.

Selon les informations rapportées par notre reporter qui est sur le terrain, au moins sept confrères ont été arrêtés et conduits à une destination inconnue pour l’heure. Parmi eux, figure Foulamory Bah du site Courrier de Guinée.

En attendant la prise de parole du secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée pour préciser le bilan, plusieurs ronds-points de la capitale restent quadrillés par des hommes en tenue, prêts à réprimer toute manifestation à ces endroits stratégiques.

 

Bah Mohamed pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Journée internationale de la presse : cet important communiqué du Syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG)
Laisser une réponse
Share to...