Sélectionné pour vous :  Sortie de Gaoual sur la restriction des réseaux sociaux : "C'est l'ignorance qui le fait dire certaines choses" (Ibrahima Balaya Diallo)

Meurtres à Dounet (Mamou): le procureur de la République annonce l’arrestation de cinq présumés auteurs

Située à une trentaine de kilomètres du centre de Mamou, la commune Rurale de Dounet fait face pendant ces derniers temps, à la recrudescence de l’insécurité. Deux cas d’homicide volontaire ont été notifiés jeudi dans cette localité par le parquet du tribunal de première instance de Mamou.

Les faits du premier cas se sont déroulés  la semaine dernière autour sujet d’un domaine agricol. Et le second est lié à un cas d’attaque à main armée qui a eu lieu dans la nuit du mardi, 19 décembre 2023. Ces deux dossiers sont actuellement pendants devant le TPI de Mamou, selon le procureur de la République.

« Il y a des cas d’homicide à Dounet. Le premier cas s’est produit la semaine passée. Il y a un monsieur qui a été battu par ses adversaires au sujet d’un domaine agricol. Parce qu’il aurait fait des témoignages dans ce dossier et ça na pas plu à ses adversaires. Il a été battu au marché de Dounet. n’eût été l’apport même du maire, le pire allait se produire sur place. C’est ainsi qu’il a été conduit chez lui avant d’être  admis à l’hôpital pour le rapport médical.  Nous nous sommes rendus compte qu’il avait été blessé et il a perdu deux de ses dents. Donc il était sous ses soins, trois (3) jours après, le monsieur a rendu l’âme », a expliqué le procureur Souleymane Kouyaté avant de parler du deuxième homicide :

« Le second cas, ce monsieur je vous avoue que je l’ai vu ici le mardi passé. Jusqu’à 18 heures, je le voyais. Il avait même fait venir un avocat pour le défendre parce qu’il était prévenu dans un dossier d’occupation illégale. Il a logé son avocat et son dossier a été renvoyé pour le mercredi matin. Et le mercredi matin à 7 h 30 , à peine arrivé au bureau, c’est un avocat qui m’appelle comme quoi, monsieur Camara dont je tais le prénom, a trouvé la mort dans sa boutique par le fait des assaillants. Immédiatement,  j’ai informé les autorités et sa mort a été confirmée. Et les premières enquêtes révèlent que c’est  deux individus qui se sont rendus dans sa boutique, l’auraient demandé de l’argent. Puisqu’il n’avait pas d’argent, ils ont tiré sur lui », a-t-il ajouté.

Sélectionné pour vous :  Une fille de 11ans vi0lée et tuée à Siguiri: "son dossier médical montre clairement qu'elle a subi un vi0l violent" (médecin légiste)

Pour l’heure, 5 personnes en lien avec le premier dossier, ont été arrêtées. En ce qui concerne le second cas, deux autres personnes sont soupçonnées. Elles sont toutes en audition à la police et à la Brigade de recherche de Mamou pour des fins d’enquêtes, selon le procureur.

Quant aux corps des deux victimes, ils sont toujours à la morgue de l’hôpital régional de Mamou pour l’autopsie, indiqué le procureur.

 

Mamou, Saidou Kourouma pour Siaminfo.com.

Laisser une réponse
Share to...