Sélectionné pour vous :  Guinée : le parti de feu Ahmed Sékou Touré annonce « des actions légales, en vue de rétablir le PDG-RDA dans ses droits de propriété »

Mois de l’enfant à Labé: l’Inspectrice régionale plaide pour la libération de 15 enfants détenus à la maison centrale

Le mois de juin de chaque année est consacré aux enfants. Malheureusement, ces enfants sont confrontés à plusieurs difficultés dans la région de Labé. Si certains sont abandonnés très tôt par leurs parents, d’autres sont parfois interpellés pour des cas de vols et détenus à la maison centrale de Labé.

Dans une interview accordée à notre correspondant, Fatoumata Diakité, Inspectrice régionale de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables est revenue sur certaines activités prévues dans sa juridiction à l’occasion du mois de l’enfant.

« Au niveau de l’Inspection régionale avec notamment les partenaires de l’UNICEF et SOS, nous avons prévu d’organiser une journée d’actions. D’habitude, nous organisons des marches pour que les enfants réclament leurs droits. Cette fois-ci, on compte organiser jeudi prochain des festivités pour que les enfants viennent dans notre local pour nous dire clairement ce qu’ils veulent qu’on fasse pour eux. Le plus souvent, c’est nous qui décidons pour ces enfants. Mais cette fois, nous avons décidé de changer d’approche. L’objectif est de faire participer les enfants à une prise de décisions importantes pour eux. J’espère que cela va porter fruits. Il y a des enfants qui se retrouvent dans la rue qui nous inquiètent beaucoup. On a tellement fait leur réinsertion mais une fois dans les familles, ils reviennent dans la rue. Nous pensons que les parents ont fui leurs responsabilités à Labé. Nous ne pouvons pas aller tous les jours dans une famille pour effectuer des sensibilisations. Je vais donc inviter les parents à assumer leurs responsabilités parce que ce sont ces enfants qui sont l’avenir de demain. Les parents ont abandonné l’éducation des enfants et tout le monde court à la recherche de l’argent », a-t-elle fustigé.

Sélectionné pour vous :  Mort par noyade de 6 candidates au CEE à Kourala : « Ce drame vient relancer la problématique de la construction des écoles de proximité », selon le SNE

Poursuivant, l’Inspectrice régionale de la promotion féminine est revenue sur le nombre d’enfants incarcérés à la maison centrale de Labé avant de plaider pour leur libération.

« Nous avons au total 15 enfants incarcérés à la maison centrale de Labé. Je rappelle que ce sont des enfants qui ont commis des cas de vols, bagarre entre autres… Sur les 15, 10 seront jugés et libérés. Après leur libération , ils seront mis à notre disposition. Nous comptons aller là où ils ont commis ces cas de vols et voir comment négocier avec eux afin qu’ils pardonnent ou leur rembourser le montant, si toutefois nous sommes en mesure. Il y a avait des enfants qui faisaient l’examen d’entrée en 7eme année et d’autres le Brevet, le Bac, mais ils sont tous sortis grâce aux plaidoyers que nous avons faits au tribunal de première instance de Labé. C’était un moyen de permettre à ces enfants de ne pas perdre l’année scolaire. Dieu merci, ils ont passé leurs différents examens », a-t-elle souligné.

Labé, Bachir Diallo pour siaminfos.Com.

Laisser une réponse
Share to...