Sélectionné pour vous :  Guinée : La transition de toutes les impasses (Par Ibrahima Diallo du MoDeL)

Non déclaration des biens des membres du gouvernement et du CNRD: un ancien ministre d’Alpha Condé en colère 

Le RPG Arc-en-ciel a tenu son assemblée générale hebdomadaire samedi dernier à son siège, à Gbessia. Une assemblée au cours de laquelle, quelques cadres du parti ont saisi l’opportunité pour passer en revue l’actualité sociopolitique du pays, notamment la gestion des militaires au pouvoir depuis le 05 septembre 2021. Cette fois-ci, c’est le fait que les membres du gouvernement et du CNRD n’ont toujours pas déclaré leurs biens qui a irrité certains responsables de l’ancien parti au pouvoir.

Il s’agit notamment de Marc Yombouno, ancien ministre du Commerce qui a rappelé l’importance de déclarer les biens aux gouvernés pour une question de transparence dans la gestion de la chose publique.

« Il y a une loi depuis 2017, la loi 041 de l’Assemblée nationale sur la prévention de la lutte contre la corruption et toutes les actions assimilées, qui demande à ce que toutes les personnalités qui occupent des postes civils et militaires dont les intérêts personnels et privés peuvent entrer en jeu avec leurs fonctions, de déclarer leurs biens.

Depuis 2016, le professeur Alpha Condé a imposé cette culture. Moi, j’ai déclaré mes biens. En quittant en 2018, j’ai déclaré aussi mes biens. Les preuves sont à l’ancienne Cour constitutionnelle dont les rôles sont dévolus maintenant à la Cour suprême », rappelle Marc Yombouno avant de poursuivre:

« Mais, c’est comme si on faisait croire aux gens que Alpha Condé n’avait pas cultivé ça. Lorsqu’une ministre de la justice sous le CNRD a demandé à ses collègues de déclarer leurs biens, est-ce qu’elle est restée ? On l’a enlevée. Nous sommes au deuxième gouvernement, trois Premiers ministres. Jusqu’à présent, les hautes personnalités civiles et militaires, est-ce que quelqu’un a déclaré ses biens?

Sélectionné pour vous :  Mamou : 450 kilogrammes de chanvre indien et 14 boules de la drogue kush saisis par les services de sécurité

La Cour suprême qui a les rôles maintenant, en tant que chambre des rôles qui étaient dévolus à la Cour constitutionnelle, est-ce que celle-ci a demandé à ces responsables selon la loi, de déclarer leurs biens? Et comment on peut dire que les ministres, les hauts cadres du professeur Alpha Condé étaient des corrompus ? Des gens qui ont fait des détournements, du blanchiment etc. Sur quelle base? Et comment on peut porter confiance à cette démarche qui n’a pas d’assurance? Pourquoi cette pratique n’est plus de vigueur ? Et on prône la refondation », s’interroge l’ancien ministre.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...