Sélectionné pour vous :  Retrait des agréments de certains médias guinéens : "C'est une situation qui vient piétiner un des acquis de la démocratie" (Marc Yombouno)

N’zérékoré : Sensibilisation sur la transhumance transfrontalière

Comment faciliter la libre circulation des personnes et de leurs biens entre la Guinée et la Côte d’Ivoire ? C’est le but d’une campagne de sensibilisation lancée en région forestière en faveur des peuples frontaliers. Piloté par une coalition d’ONG locales, ce projet est initié par le gouvernement guinéen et financé par le fonds de consolidation de la paix des Nations unies. Les directeurs préfectoraux de l’agriculture et de l’élevage, des conseillers agricoles ainsi que des acteurs de la société civile des préfectures de Beyla et Lola prennent part aux travaux.

Ils sont directeurs préfectoraux de l’agriculture et de l’élevage, conseillers agricoles et acteurs de la société civile de Lola et Beyla à prendre part aux activités de sensibilisation sur la transhumance entre la Guinée et la Côte d’Ivoire. Réduire les risques de conflits à travers un mécanisme d’alerte précoce afin de favoriser la cohésion sociale entre nos deux pays sont entre autres des ambitions de la présente activité, indique Abdoulaye Kadiatou Touré, coordinateur des ONG de mise en œuvre du projet.


« Le but recherché, c’est de réduire les conflits transfrontaliers particulièrement entre les agriculteurs et les éleveurs pour permettre à nos communautés de vivre ensemble, la main dans la main et de résoudre leurs problèmes ensemble », a-t-il martelé.

Les effets positifs des efforts fournis depuis des années sont aujourd’hui visibles sur le terrain. Ils sont appréciés par les autorités guinéennes.


« Tout le monde le sait qu’on a beaucoup plus d’accalmie, de la paix en ce qui concerne les mouvements des personnes et de leurs biens dans nos différentes frontières. C’est pour cela nous remercions sincèrement les partenaires techniques, les ONG de mise en œuvre et les acteurs de la société civile, » nous a confié Tidiane Kaba, Inspecteur régional de l’agriculture et l’élevage.

Sélectionné pour vous :  Tour préliminaire de la Coupe de la CAF: SOAR Academie battu à domicile par l'Academie de Football Amadou Diallo (1-2)

Couvrant 32 localités dont 16 dans chacun des deux pays, ce projet transfrontalier Guinée-Côte d’Ivoire est financé par le fonds de consolidation de la paix des Nations unies (PBF).

 

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...