Sélectionné pour vous :  8 mars 2024 : Rappel sur Colonelle Aminata DIALLO femme pionnière (Par Abdoul Aziz Sow)

Œuvres de charité des membres du CNRD : « C’est de la mal gouvernance, ils n’ont pas de leçon à donner aux anciens dignitaires » (Cellou Baldé)

De plus en plus, les œuvres de charité des membres du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), se multiplient tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. En effet, pas plus tard que cette semaine, le président du Conseil national de la transition et la première Dame de la République ont fait parler leur cœur en faveur des sinistrés des inondations dans la préfecture de Coyah. Quelques jours plutôt, le ministre porte-parole du gouvernement Ousmane Gaoul Diallo, a offert plusieurs cadeaux aux lauréats de Gaoul, Télémélé et Koundara, sans oublier plusieurs millions de francs guinéens distribués à quelques « victimes » des manifestations politiques antérieures.

Des actions qui s’assimilent, selon de nombreux acteurs sociopolitiques, à de la « mal gouvernance ». Cellou Baldé, responsable des fédérations de l’intérieur de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), estime que les membres de la junte guinéenne n’ont pas de leçon à donner aux anciens dignitaires : « Il a l’argent maintenant, c’est aussi ça la refondation. Pendant qu’on incarcère les anciens dignitaires pour, dit-on, détournements, blanchiment, corruption, on met certains en exil pour des dossiers farfelus, aujourd’hui les gens ne se gênent pas pour dire qu’on offre 300 millions, 500 millions, qu’on offre 1 milliard. Un gouvernement qui n’a pas accepté de déclarer ses biens avant d’entrer en fonction, des gens qui disent qu’ils vont construire des stades de mille places, qu’ils ont maintenant suffisamment d’argent pour récupérer les partis politiques, je crois que le CNRD est en train de nous montrer c’est quoi la refondation. 300 millions, est-ce que c’est son (Ousmane Gaoul Diallo, ndlr) salaire ? Comment les gens sont en train de trouver des ressources au niveau du CNRD pour qu’on entende par-ci qu’un ministre porte-parole a offert 300 ou 500 millions, qu’un président du CNT est allé offrir des vivres ailleurs, c’est ça la mal gouvernance. C’est ceux-là qui veulent donner une leçon aux anciens dignitaires, c’est ceux-là qui disent venir pour rectifier et refonder, c’est ceux-là qui disent venir prendre le pouvoir parce que l’élite politique a montré ses limites, alors c’est malheureux pour notre pays, pour la sous-région et pour l’Afrique », a-t-il déploré.

Sélectionné pour vous :  Conakry : la commune de Kaloum ouvre sa premiere ZTT et son centre de valorisation des déchets plastiques

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...