Sélectionné pour vous :  Mamou : trente (30) migrants de retour au pays, ont été reçus au guichet d'information sur la migration en 2023 

Poursuites contre Alpha Condé: « Si ce qui lui est reproché est vrai, Alpha Condé devient un regret pour le peuple de Guinée » (Gabriel Haba)

Depuis plusieurs jours maintenant, la justice guinéenne en veut à Alpha Condé. L’ancien président de la République renversé le 05 septembre 2021, à travers un coup d’État est accusé de trahison, de détention illégale d’armes, de complicité entre autres. Des poursuites judiciaires qui font réagir des acteurs sociaux et politiques parmi lesquels, Ange Gabriel Haba, secrétaire exécutif du CNOSCG.

Interrogé par un reporter de Siaminfos.com, l’activiste a exprimé tout son regret par rapport aux faits reprochés à l’ancien président guinéen.

« Si ce qui est reproché à l’ancien président est vrai, Alpha Condé devient automatiquement un regret pour le peuple de Guinée », martèle Ange Gabriel Haba avant d’enfoncer le clou :

« Le cas particulier d’Alpha Condé est inquiétant et devient un regret. Parce que lorsqu’on a occupé une certaine fonction, notamment la fonction de la présidence de la République, on doit refuser de participer à certaines situations qui peuvent salir toute ta carrière et tout ce que tu as fait pendant tout le temps de ta gestion en Guinée. Alpha Condé doit oeuvrer dans le sens à garder de bons souvenirs entre lui et les Guinéens. Aujourd’hui, je sais qu’au regard de la loi, il doit bénéficier d’une présomption d’innocence, en attendant que sa culpabilité soit établie par la justice. Mais si ça s’avère ce qui est en train d’être dit, Alpha condé devient un regret pour la Guinée. Je crois que lui en tant qu’ancien président de la République, il doit continuer à œuvrer pour asseoir la paix en République de Guinée quel que soit ce qui est arrivé », a-t-il laissé entendre avant de continuer:

Sélectionné pour vous :  Mamou : trente (30) migrants de retour au pays, ont été reçus au guichet d'information sur la migration en 2023 

« Si on voit qu’il a été délogé sans que les Guinéens n’en disent mot, c’est que les Guinéens n’en voulaient plus, les Guinéens étaient déjà fatigués de sa gestion. Alors, qu’il contribue aux questions de paix sociale et de l’unité nationale en Guinée, au lieu de se mettre à une position pour détruire la Paix. En tout cas, le peuple de Guinée le met en garde de toute question de déstabilisation et de tout ce qui peut être contre l’intérêt de notre Nation », a-t-il martelé.

Réagissant à son tour à ces accusations sur Jeune Afrique, Alpha Condé a dit: « Que personne ne se laisse distraire par cette bouffonnerie ».

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...