Sélectionné pour vous :  Résultats du BEPC en Guinée: N'zérékoré enregistre un taux de réussite de 20,57%

Présentation du programme budgétaire pluriannuel : plus de 47 mille milliards gnf, c’est le montant prévisionnel du gouvernement guinéen de 2024 à 2026

En prélude à la préparation du projet budgétaire du gouvernement guinéen, le conseil national de la transition a procédé dans la soirée de ce mercredi, 16 août, 2023, à la présentation du document relatif à la programmation budgétaire pluriannuelle 2024-2026, initiée par le ministre du budget. C’était à l’occasion d’une session plénière qui a connu la mobilisation des membres du CNRD et du gouvernement, des hauts cadres de la présidence de la République, des membres du corps diplomatique et consulaire, des acteurs de la société civile et politiques.

Il s’agit là de l’intégration des enjeux économiques et budgétaires à travers les perspectives macroéconomiques de 2024 à 2026. Au cours de cette session, le président de la transition a laissé entendre que la Guinée est à une phase d’une réévaluation de la gestion de ses ressources économiques. Docteur Dansa Kourouma qui s’est exprimé en premier devant les conseillers nationaux et tous les acteurs présents, a mis le curseur sur le bien-fondé de cette étude budgétaire.

« L’étude d’une planification budgétaire pluriannuelle dans le contexte actuel de refondation et de rectification institutionnelle, révèle d’une importance cruciale… En tant que représentant du peuple, nous devons veiller à ce que chaque franc alloué dans le budget, servent les intérêts de tous », a-t-il déclaré d’entrée.

Sur la même lancée, le président du CNT a également invité à ce que toutes les couches soient prises en compte pour la garantie de la politique budgétaire de notre pays avant de définir les défis à relever à travers cette planification budgétaire pluriannuellle.

« La corruption qui a été un fléau dans notre histoire, doit être combattue avec détermination, une gestion prudente et responsable des ressources naturelles est essentielle pour éviter des erreurs du passé. Nous devons également faire face au défi de la création d’institutions solides, qui résisteront à l’épreuve du temps et soutiendront la stabilité politique et économique. La poursuite de renforcement des capacités institutionnelles, est une étape incontournable pour garantir que nos décisions budgétaires soient basées sur des donnés fiables et des analyses rigoureuses », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Condamnation des manifestants contre le manque de courant à Kankan : les avocats de la défense vont relever appel

Le ministre de l’économie et des finances, dans sa prise de parole, a déclaré que les dépenses d’investissements projetés sur la période 2024-2026 se chiffrent à 47 mille 9 cent 6, 6 milliards de francs guinéens. A en croire Moussa Cissé , « Ces prévisions sont composées de 20 mille 7 cent 6 milliards de richesses propres, soit 43,2%, y compris les droits et taxes, mille trois cent dix milliards et 27 mille 200 milliards, soit 56,8% sous financement extérieur », a-t-il annoncé.

Le ministre des finances pour finir, justifie cette prévision à travers des projets de construction d’édifices publics en perspective pendant cette période dans tous les secteurs de développement.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...