Sélectionné pour vous :  Le procureur près le TPI de Kankan révèle : « Près de 70% des maires poursuivis ont été entendus par la commission mixte d'enquête »

Procès du 28 sept : Me David Béavogui, l’avocat de Marcel claque la porte et fait des révélations

Après un peu plus d’un mois d’arrêt, le procès du massacre du 28 septembre 2009 a repris ce lundi, 10 juillet 2023 devant le Tribunal de première instance de Dixinn délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’appel de Conakry.

Devant la presse, l’avocat de l’accusé Capitaine Marcel Guilavogui dit avoir signifié au Tribunal sa décision de se retirer du collectif de défense de l’ex Garde de corps du capitaine Moussa Dadis Camara, ancien Chef de la junte avant de faire des révélations.

« Je confirme l’information. Le capitaine Marcel vient de recevoir ma lettre de déport, le tribunal ainsi que les confrères également. J’ai aussi déposé le courrier au niveau du conseil de l’ordre. Vous savez on ne peut pas être pour la thèse et l’antithèse. L’avocat, c’est la constance. Le client peut trébucher, le client peut tâtonner, mais il n’est pas permis à l’avocat de tâtonner. J’ai estimé que la version que mon client Marcel m’a donnée depuis que je suis arrivé dans ce dossier, le 28 septembre 2022 est contraire à ce qu’il entend dire à l’audience. Donc en pareille situation, nous ne pouvons pas défendre le pour et le contre. J’ai décidé de prendre du recul et de me déporter. Ce qu’il souhaite dire est contraire à ce qu’il m’a dit au départ », a expliqué Me David Béavogui.

A noter que ce retrait de l’avocat de Marcel Guilavogui intervient au moment où le Capitaine Moussa Dadis Camara a porté plainte contre son coaccusé pour « tentative de chantage ».

Ci-dessous, la lettre de déport !

Sélectionné pour vous :  Journée Internationale de la liberté de la presse : plusieurs journalistes de Kindia sans contrat ni salaire

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...