Sélectionné pour vous :  Mandiana : Deux jeunes d'une même famille, âgés respectivement de 4 et 3 ans, retrouvés m0rts dans une mine d'or

Proposition de 35% du gouvernement avec échelonnement : ce qu’en disent des travailleurs

Après plus de trois mois de négociations autour des questions liées à l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs guinéens, le gouvernement dans sa perspective de propositions, est monté à 35%, mais avec échelonnement jusqu’en 2025. D’ores et déjà, le concept  »échelonnement » est rejeté par bon nombre de travailleurs. La plupart parmi eux qui se sont prononcés sur cette proposition ce lundi, 13 novembre 2023, soutiennent que ces 35% soient acceptés avec effet immédiat.

« A la loi de finances initiale de 2024, le gouvernement prendra en compte 20%, à la loi de finances rectificative également en juillet 2024, 05%, à la loi de finances initiale de 2025, 05% et à la loi de finances rectificative de 2025, 05%, ce qui fera 35% », voilà la proposition faite au mouvement syndical par le gouvernement à travers le ministre Mory Condé. Parmi les travailleurs qui réagissent à cet effet, Aboubacar Diesto Camara, syndicaliste, chargé de communication du syndicat national de l’éducation (SNE). Pour lui, cette proposition de 35% avec échelonnement jusqu’en 2025, n’est qu’une distraction de la part du gouvernement. A l’en croire, « la seule manière de bien couronner tout le temps de la négociation par un succès éclatant, est de s’opposer à l’échelonnement des 35%, mais admettre le paiement intégral dès la fin de ce mois de novembre. Nous serons déjà le 13 ce lundi, donc aucun traitement salarial n’est acté par le trésor public. Soyons sereins malgré les yeux doux de part et d’autre>>, a-t-il indiqué.

Sur la même lancée, Mamady 2 Camara, un autre agent public, appelle les syndicalistes à rejeter cette proposition si elle n’entre pas en vigueur immédiatement.

Sélectionné pour vous :  Moussa Keïta, ex DG de la Sotelgui alerte : « La Guinée est en insécurité totale, c'est un grand risque pour le pays »

« Le gouvernement est conscient que les hypothèses qu’il a avancées ne sont pas tenables. Les 35% avec effet immédiat, c’est ok. Mais échelonner, c’est un rêve. Nos camarades syndicalistes dès ce lundi, doivent rejeter cette proposition irréaliste et irréalisable. Sinon, leur force de titan et leur crédibilité seront un fiasco », a-t-il lancé.

Pour sa part, Mohamed Bangoura, enseignant, motive les syndicalistes autour de la table à tout faire pour que le concept  »échelonnement » soit mis en touche.

« Juste un conseil à l’endroit de nos représentants, qu’ils restent focus sur leur position, car ce que nous pouvons avoir pendant la transition, nous ne pourrons pas l’avoir pendant un régime normal. Donc, cette proposition sera acceptée avec effet immédiat, pas plus, pas moins », a-t-il renchéri.

Cette proposition sera-t-elle acceptée ou pas par le mouvement syndical ? Les deux parties vont encore se rencontrer ce lundi, pour poursuivre les discussions.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...