Sélectionné pour vous :  Guinée: un acteur politique demande au CNRD de dissoudre toutes les Mairies issues des élections de 2018

Radiation des militaires au sein de l’armée : ce constat alarmant d’Alpha Bayo de la MAOG 

La radiation des militaires au sein de l’armée guinéenne continue d’alimenter le débat dans la cité. Cette radiation en cascade est source de l’insécurité qui bat son plein en Guinée, selon le coordinateur national de la maison des associations et ONG de Guinée interrogé ce samedi, 25 novembre 2023 par un reporter de Siaminfos.com.

Selon Alpha Bayo, le constat en termes d’insécurité est sans appel ces derniers temps en Guinée. Cette situation, dit-il, peut s’expliquer par les cas de radiation des militaires au sein de l’armée.

« Par rapport à la radiation en cascade des militaires, nous en tant que acteurs de la société civile, cela nous inquiète. Puisque ce sont des gens qui sont dans l’armée, qui connaissent bien les armes, les types de calibres et tout. Vous imaginez quelq’un qui a servi dans l’armée pendant 5 à 10 ans et qui connait tous les rouages, on le met au chômage, il va se reconvertir en bandit. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, il y a des opérations spéciales que des gens mènent et après on se pose des questions est-ce que c’est réellement des bandits? C’est vrai que le pays est géré par les militaires, mais l’insécurité n’a jamais atteint un niveau aussi inquiétant qu’aujourd’hui. Tous les jours, ce sont des corps sans vie qui sont découverts par ci par là, cela nous inquiète vraiment. Et nous pensons que ce sont des radiations en cascade des militaires qui font qu’il y a de l’insécurité dans notre pays aujourd’hui. Si non, un pays qui est géré par les militaires, je pense que les gens devraient se sentir en sécurité. Mais aujourd’hui, personne n’est à l’abri. Ni les gouvernants, ni les gouvernés, ni les acteurs de la société civile, ni les journalistes et ni les politiques, personne n’est à l’abri. C’est vraiment inquiétant », a-t-il manifesté.

Sélectionné pour vous :  Recrutement de nouveaux fonctionnaires en Guinée : le ministre de la Fonction Publique allège les choses pour les candidats

Pour changer la donne, le coordinateur de la MAOG propose conseille les autorités à prendre les dispositions pour suivre les faits et gestes des personnes radiées pour éviter qu’elles basculent dans le banditisme.

« Pour remédier à tout cela, il faut suivre le carnet de toutes ces personnes radiées. Sinon, tous ces gens risquent de se reconvertir en bandits dangereux », a-t-il prévenu.

Cheick Fantamadi pour Siamonfos.com

Laisser une réponse
Share to...