Sélectionné pour vous :  Siguiri: la délégation spéciale de Didi lance les travaux de reprofilage de la route qui relie Kouroulaminy au centre ville

Réformes opérées au ministère du Travail : << nous avons sorti 17 mille agents du fichier dans les positions irrégulières>> (Julien Yombouno) 

Le ministre guinéen du Travail et de la Fonction Publique est devant les conseillers nationaux de la transition ce mercredi, 10 mai, 2023, à l’hémicycle. Julien Yombouno puisque c’est de lui qu’il s’agit, est venu répondre à une série de questions des conseillers concernant le département qu’il dirige. L’initiative s’inscrit dans le cadre du contrôle des actions gouvernementales par le CNT. Dans l’ordre du jour, 36 questions sont inscrites au total. Notamment, les réformes majeures opérées au sein du département depuis l’arrivée des militaires au pouvoir

 

Parlant des réformes entreprises depuis sa nomination, le ministre Julien Yombouno a laissé entendre aux conseillers nationaux et commissions permanentes du CNT, que de nombreux défis ont été relevés. D’abord dans le domaine des réformes administratives et institutionnelles: << Nous avons l’organisation et la rationalisation des structures du gouvernement, de l’administration publique à travers l’examen minutieux de tous les textes des départements, des services, des directions qui passent systématiquement par le ministère du Travail et de la Fonction Publique. Nous avons aussi assuré l’opérationnalisation de tous les organes consultatifs, la grande illustration, c’est le conseil national du dialogue social (CNDS), que tout le monde attendait depuis des années, mais qui n’était pas en place et nous avons contribué à sa mise en place. Nous avons également oeuvrer pour la mise en place des conseils de discipline de tous les départements ministériels et le processus de la mise en place du conseil supérieur de la fonction publique est quasiment achevé. Et bientôt l’arrêté du PM nommant les intéressés. Nous avons procédé à la révision des décrets portant sur les fêtes légales, les horaires de travail en République de Guinée, nous avons procédé aussi à la révision du décret portant l’élaboration du travail dans le service public aux exigences et aux préoccupation du monde actuel>>, a-t-il expliqué avant de s’aventurer dans le domaine de la gestion des ressources humaines de l’Etat.

 

<< C’est bien que c’est le chantier sur lequel nous sommes connus d’une manière ou d’une autre, et dont nous faisons la Une des médias à travers l’assainissement du fichier. Sur ce plan, nous avons procédé au nettoyage du fichier, à travers dans un premier temps le nettoyage rudimentaire en attendant le numérique. Et cela nous a permis quand même de sortir du fichier près de 15 mille et aujourd’hui on peut même dire à travers les 2 mille en vue, près de 17 mille agents qui sortent dans le fichier, parce qu’ils étaient dans les positions irrégulières, soit décédés certains depuis une décennie. Beaucoup de cadres en situation régulière aussi tranquillement assis ailleurs qui prennent leurs salaires, mais qui n’ont aucun service à l’Etat Guinéen. Beaucoup d’autres cadres en position de double mandatement qui sont dans les institutions, qui ont dans leurs budgets des prise en charge salariales, mais aussi dans les entreprises privées et autres, mais qui touchent double salaire, ce qui est contraire à la loi. Donc pour plusieurs raisons, nous avons des cas de décès, des cas d’abandon, des doubles mandatements et autres. Ceci vérifié, nous a permis de sortir le nombre que je viens de citer. Seulement avec des méthodes rudimentaires de contrôle du fichier, mais nous avons dit que ce n’est pas suffisant. Il fallait concevoir un projet ambitieux, qui aboutirait à la biométrie qui nous permettrait de comprendre véritablement quels sont les effectifs de la fonction publique et quelle est la masse salariale, et c’est sur ça que nous sommes>>, a fait savoir le ministre Jombouno.

Sélectionné pour vous :  Le président de l'URTELGUI interpelle la HAC : "Elle doit reprendre son bâton de pèlerin et dire ce qui doit être fait"

 

Dans le domaine de la protection sociale pour finir, le patron du département en charge du travail et de la fonction publique a fait également comprendre à l’assistance que plusieurs actions sont posées, notamment la valorisation et la mensualisation du paiement des pensions.

 

Cheick Fantamadi pour siamonfos.com

Laisser une réponse
Share to...