Sélectionné pour vous :  Conseil des ministres : Mamadi Doumbouya interpelle ses ministres pour...

Reprofilage de la route Labé-Mali: l’inspecteur régional des infrastructures révèle l’état d’avancement des travaux

Depuis quelque temps, les autorités de la transition s’activent dans le reprofilage de certaines voiries rurales dans certaines régions du pays. C’est dans ce cadre que la route Labé-Mali d’une distance de 120 km est en phase élimination des points critiques, en attendant le bitumage.

Interrogé par notre correspondant, Thierno Mamoudou Baldé, Inspecteur régional des infrastructures et des travaux publics soutient qu’il s’agit d’un accord cadre entre les autorités de la transition et l’entreprise Encotrag censée éliminer les points critiques le long de la route.

« C’est un contrat-cadre avec l’entreprise Encotrag. Cette entreprise est chargée d’éliminer les points critiques le long de la route. Il ne s’agira pas d’un traitement systématique de toute la route, mais de l’élimination des points critiques en attendant le projet de bitumage qui est en cours. Il y a des spéculations comme quoi ce bitumage n’aura pas lieu. Je rappelle donc que ce projet de bitumage est toujours en cours parce qu’il y a des documentations qu’il faut regrouper. C’est notamment la passation du marché, l’évaluation des entreprises en compétition entre autres. C’est le 14 décembre 2023 que ce projet a démarré et il sera exécuté jusqu’à Mali. Le premier lot, c’est jusqu’à Sarèkali. Le second, c’est de Sarèkali jusqu’à Yembering. Et le dernier lot, c’est de Yembering jusqu’à Mali centre », a-t-il expliqué.

Cependant, l’entreprise chargée des travaux se dit heurter à des difficultés liées à la mobilité des usagers de la route Labé -Mali.

« D’abord, je suis inquiet parce que les usagers de la route sont les premiers à critiquer l’état de la route quand elle est impraticable et les premiers à rouler à vive allure quand elle est en bon état. Beaucoup de citoyens font des accidents sur la route. Et même la semaine dernière, j’ai trouvé un conducteur de moto qui est tombé avec ses bagages. Il y a des engins lourds qui exécutent ces travaux le long de la route et on ne le souhaite pas au cas où ces conducteurs entrent en collision avec ces engins, les dégâts seront énormes. Donc, je vais lancer un appel à tous les usagers de ne pas surtout rouler à vive allure sur cette route, et de ne pas se presser à traverser au cas où ils seront stoppés par le détenteur du drapeau de la société. Cela nous permettra de limiter les dégâts et de préserver nos vies », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Presse en danger : Ousmane Gaoual menace de fermer tout média qui va attiser la haine 

A rappeler que le délai d’exécution de ces travaux est de 6 mois.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...