Sélectionné pour vous :  Propos de Dr Dansa sur l'organisation des élections : le RPG dénonce un "langage de haine et de rancune"

Résultats de l’évaluation des ministres : « Doumbouya doit savoir que ce gouvernement là ne le mènera pas à bon port » (Balaya Diallo)

Quelques jours après l’évaluation à mi-parcours des membres du gouvernement, le Premier ministre a rendu public jeudi les résultats de cette évaluation. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animé à cet effet. Selon Dr Bernard Goumou, aucun ministre n’a atteint la barre de 100 points lors de cet exercice de redevabilité. Si certains saluent l’initiative, d’autres expriment un sentiment contraire. C’est le cas d’Ibrahima Balaya Diallo, président du forum civil guinéen et porte-parole du forum des forces sociales de Guinée.

Dans une interview qu’il a accordée à notre rédaction ce vendredi, 4 août 2023 au lendemain de la publication des résultats, cet activiste de la société civile dit à qui veut l’entendre que c’est « une théâtralisation de la politique guinéenne, parce que moi je pense qu’on a pas à évaluer ces gens là. Tout le monde sait ce que le CNRD a réussi à fabriquer dans ce pays. Écoutez-les quand ils parlent, parfois y a des gens même qui ne savent pas construire trois phrases de français et vous voulez en faire des gens qui vont réussir. Ce sont des gens qui viennent au gré de leur conivance ethnique et politique et ils arrivent à des postes de responsabilité dans l’administration et on se retrouve dans des situations inconfortables. Ces notations là ne veulent rien dire. Même celui qui est censé noter, lui-même, il représente quoi ? Moi je pense que c’est pour épater la galerie, c’est ça aussi le travail du CNRD, c’est endormir le peuple et nous mettre sur des enfantillages. L’essentiel aujourd’hui, les gens sont enfermés, il faut les sortir. Ça va faire deux ans qu’ils sont à la tête de cette transition, y a aucune visibilité et lisibilité. Il faut réinventer cette transition à travers un gouvernement d’union nationale », déclare Ibrahima Balaya Diallo avant de poursuivre:

Sélectionné pour vous :  Kankan : Une femme poignarde m0rtellement la concubine de son mari, l'affaire déjà arrivée au tribuna

« Mamadi Doumbouya doit savoir que ce gouvernement là ne le mènera pas à bon port. Ce rythme là jusqu’en 2030, on sera toujours à parler de la transition guinéenne. Aujourd’hui, il faut réinventer les choses pour trouver des solutions idoines pour permettre de ne plus souffrir parce que ces populations souffrent », a dit Ibrahima Balaya Diallo, qui a saisi l’opportunité pour faire quelques propositions au CNRD :

« Nous, en ce qui nous concerne, nous avions dit que nous n’avions pas besoin de technocrates. Une transition n’a pas besoin de technocrates, on a toujours dit qu’une transition est emunament politique. Il faut partager le pouvoir entre la société civile, les acteurs politiques et les auteurs du putsch. Malheureusement ici, la classe intellectuelle sans résistance, a accepté aujourd’hui qu’on nous parle de refondation. Et aujourd’hui, le résultat est là. Et ces mêmes technocrates qu’on a mis comme ministres, on a senti qu’ils sont incapables de gérer un ministère. On rencontre aujourd’hui malheureusement le CNRD. C’est la mauvaise gouvernance. Ce qu’on a dénoncé sous Alpha Condé ça se répète, mais en pire », a-t-il indiqué.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...