Sélectionné pour vous :  CAN 2025: la CAF attribue l'organisation de la compétition au Maroc

Retour des civils au pouvoir en Guinée : « Depuis que le CNRD est au pouvoir, aucun Guinéen n’a une lisibilité par rapport à ça » (Dr Fodé Oussou)

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) est fortement préoccupée par rapport à la gestion de la transition en Guinée par le CNRD à sa tête le Colonel Mamadi Doumbouya. Le parti de l’ex Premier ministre Cellou Dalein Diallo ne voit aucune action allant dans le sens du retour à l’ordre constitutionnel.

A l’occasion de l’Assemblée générale du parti ce samedi, 28 octobre 2023, Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président chargé des affaires sociales et juridiques a vigoureusement dénoncé cet état de fait qui, selon lui, est sciemment entretenu par la junte au pouvoir.

« Personne ne pouvait imaginer que depuis le 05 septembre jusqu’aujourd’hui qu’on n’a pas de visibilité. On a des élections majeures, élections locales, législatives et présidentielles. Depuis que le CNRD est au pouvoir, aucun guinéen n’a une lisibilité par rapport à ça », a-t-il déploré.

Ce qu’on nous fait boire au contraire, dit-il, « c’est la refondation de l’État qui consiste à dire que nous allons faire des routes, nous allons faire ceci, nous allons faire cela, organiser des concerts, organiser le 02 octobre,… Écoutez, on a besoin de routes c’est vrai, on a besoin de l’électricité c’est vrai, on a besoin de l’autosuffisance alimentaire c’est vrai. Mais est-ce que c’est la mission de la transition ? Je dis non », a martelé Dr Fodé Oussou Fofana.

Pour le vice-président chargé des affaires sociales et juridiques de l’UFDG, « la mission première de la transition, ce n’est pas la refondation de l’État. C’est pour organiser les élections pour mettre ce pays sur la voie démocratique. A ce niveau, rien n’est fait », a déclaré le bras droit de Cellou Dalein Diallo.

Sélectionné pour vous :  Élections présidentielles au Madagascar : Cellou Dalein Diallo désigné à la tête d'une mission d'observation 

A rappeler que le CNRD et la CEDEAO s’étaient accordés pour un délai de deux ans qui doit prendre fin en décembre 2024. Reste à savoir si cette durée sera respectée par la junte.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...