Sélectionné pour vous :  Faranah : l'Inspecteur général de la police pas satisfait de l'état d'avancement des travaux de construction du nouveau commissariat

Sékou Jamal Pendessa déféré au TPI de Dixinn : Des journalistes mobilisés pour exiger sa libération

Après plus de 72 heures passées en garde à vue à la Brigade de recherche de Kipé, le secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée vient d’être déféré au tribunal de première instance de Dixinn ce lundi, 22 janvier 2023. Sékou Jamal Pendessa va être entendu par un juge d’instruction. Une audition à l’issue de laquelle, il sera inculpé ou disculpé.

Depuis très tôt , le TPI de Dixinn est pris d’assaut par des journalistes massivement mobilisés pour apporter leur soutien au général du SPPG. Le slogan du jour est « libérez Pendessa  ». C’est dans cette atmosphère que le mis en cause a fait son entrée dans ledit tribunal. D’ores et déjà le SPPG dénonce une arrestation arbitraire.

« Les autorités guinéennes ont décidé de mettre en détention notre secrétaire général le camarade Sékou Jamal PENDESSA. Nous ne pouvons pas laisser cela comme ça, raison pour laquelle nous exigeons sa libération immédiate et sans condition. Donc, c’est la raison de notre présence ce matin au TPI de Dixinn. Tout ce qu’on peut faire, c’est d’attendre ici et nous allons voir ce que les autorités judiciaires vont décider par rapport à son sort. Mais, ce qu’il faut retenir, c’est que nous sommes là et nous sommes engagés tant que notre général ne sera pas libre, nous aussi nous allons continuer le combat jusqu’à ce que la liberté de la presse soit une réalité en Guinée », a martelé Abdoulaye Cissé, le chargé de communication du SPPG avant d’ajouter:

« Nous déplorons l’enlèvement et dans les conditions inhumaines sans mandat du général Pendessa parce nous étions avec lui et nous savons comment cela s’est passé », a dénoncé Abdoulaye Cissé.

Sélectionné pour vous :  Comment le dernier ministre des affaires étrangères d'Alpha Condé voit la Guinée ? Kalil Kaba prend la parole

 

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...