Sélectionné pour vous :  Négociations tripartites : Gouvernement et mouvement syndical trouvent un nouveau mode de concours pour les enseignants contractuels

Siguiri : l’ex maire de Didi et 11 jeunes interpellés par le parquet suite à une manifestation contre la nouvelle délégation spéciale 

Quelques jours après la publication de la liste de la délégation spéciale de Didi, des jeunes « frustrés » ont manifesté dans la soirée du mercredi, 17 avril 2024 pour demander l’annulation de cette liste et exiger le maintien de l’ancienne équipe communale. L’acte s’est passé dans la sous-préfecture de Didi, située à environ 165 kilomètres du centre ville de Siguiri.

Selon nos informations recueillies sur place, quelques heures seulement après la manifestation, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Siguiri, Ibrahima 1 Camara a ordonné l’interpellation des principaux acteurs de cette protestation, y compris l’ex maire Mah Lamadou Camara et le délégué sous-préfectoral de la jeunesse (DSPJ ) Sanday Camara afin de les déposer au commissariat central de Siguiri pour leur audition.

Rencontré au tribunal de première instance ce jeudi, 18 avril 2024, le procureur de la République Ibrahima 1 Camara est revenu sur les circonstances de cette interpellation.

 »Nous avons été informés dans la soirée d’hier mercredi 17 avril 2024 de la manifestation de certains jeunes contre la nouvelle équipe de la délégation spéciale de Didi. Il se trouve que ces jeunes protestataires sont contre les éléments de cette nouvelle équipe communale que c’est la raison pour laquelle ils sont sortis massivement pour s’en prendre au sous-préfet pour lui demander de quitter leur localité. Ils pensent que c’est le sous-préfet qui a fait cette liste sans les consulter. Et c’est pourquoi ils sont allés s’en prendre à lui et exiger le maintien de l’ancienne équipe. Quand nous avons été informés, automatiquement, j’ai ordonné l’interpellation de tous les acteurs de cette protestation, y compris l’ex maire et le délégué sous-préfectoral de la jeunesse de Didi en pleine nuit même. Car, à partir d’aujourd’hui, plus rien ne sera comme avant. Donc pour une question de précisions, on a réussi à arrêter d’abord 11 personnes et d’autres ont fui mais ce n’est qu’une question de temps. Nous allons les rechercher et les mettre tous aux arrêts pour qu’ils servent d’exemple aux autres localités qui veulent emboîter aussi les pas », a indiqué le procureur.

Sélectionné pour vous :  Négociations tripartites : Gouvernement et mouvement syndical trouvent un nouveau mode de concours pour les enseignants contractuels

Aux dernières nouvelles, l’audition des 11 premières personnes interpellées est presque finie et elles vont être transférées à la maison d’arrêt, en attendant l’ouverture de leur procès dans les prochains jours.

 

De siguiri, Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...