Sélectionné pour vous :  Siguiri: un conducteur de camion benne tue un taxi motard au rond-point Bombada

Siguiri : une femme mariée meurt après un avortement

Le corps en état de putréfaction de Seny Ninahara, originaire de la préfecture de Lola, mariée et mère de 5 enfants a été découvert dans la soirée de ce mercredi, 27 septembre 2023 dans sa chambre. L’acte s’est passé dans la sous-préfecture de Doko, située à environ 45 kilomètres du centre ville de Siguiri.
Selon nos informations recueillies sur les lieux, cette dame a demandé à son mari de la laisser venir à Siguiri pour évoluer dans l’orpaillage afin d’assister celui-ci dans les charges de la famille. Mais une fois sur les lieux, la defunte aurait oublié son objectif et a fini par emprunter le chemin de la prostitution.
À en croire les explications de Djanko Dansoko, représentant de la croix rouge à Doko, la défunte a tenté l’avortement parce qu’elle était sur le point de rentrer définitivement à Lola où elle était mariée et mère de 5 enfants.
« La défunte du nom de Seny Ninahara est venue de la préfecture de Lola pour évoluer dans les activités de l’orpaillage afin de venir financièrement en aide à sa famille parce qu’elle était mariée et mère de 5 enfants. Donc au lieu d’évoluer dans l’orpaillage, elle a plutôt préféré la prostitution. Au départ, tout se passait très bien pour elle jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte alors qu’elle était décidée de rentrer définitivement chez elle. Mais pas avec la grossesse car elle n’était pas venue avec ça. C’est ainsi qu’elle a cherché son propre médecin traitant pour enfin avorter la grossesse. Mais les choses ont fini par tourner mal et elle est décédée dans sa chambre toute seule avant que son corps ne soit découvert aujourd’hui en état de décomposition » a déclaré le représentant de la croix rouge de Doko.
De son côté le médecin légiste de l’hôpital préfectoral de Siguiri Dr Abdoul Bachir Condé a confirmé l’hypothèse de l’avortement, selon les résultats de l’autopsie.
« Je confirme que cette dame du nom de Seny Ninahara est bien décédée par suite de l’avortement qu’elle aurait tenté. Déjà, nous avons trouvé tous les indices sur les lieux du décès c’est à dire dans sa chambre. Il faut aussi rappeler qu’elle était enceinte avant qu’on ne découvre son corps en phase de décomposition. Son soi-disant médecin traitant a déjà pris la poudre d’escampette quand il a compris que la dame allait forcément rendre l’âme », a déclaré le médecin légiste
Aux dernières nouvelles, le corps en phase de décomposition a été inhumé par les autorités locales de Doko et les enquêtes sont ouvertes pour élucider les circonstances de la mort de cette dame.

Sélectionné pour vous :  Cherté des denrées alimentaires à l'approche du ramadan : M'bani Sidibé plaide pour une baisse des prix 

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...