Sélectionné pour vous :  Plan de riposte après l'explosion du dépôt de carburant : ce que le pool économique et financier compte faire pour atténuer les conséquences

Siguiri: un jeune orpailleur burkinabè trouvé mort à Kolenda

Le corps sans vie du jeune orpailleur burkinabè du nom de Moise Kaboré, a été découvert par des médecins dans la préfecture de Siguiri. L’acte s’est passé dans la soirée de ce lundi, 16 octobre 2023 dans le district de Kolenda, relevant de la préfecture de Doko.
Selon nos informations recueillies sur place, le corps de ce jeune orpailleur a été découvert dans des conditions douteuses avec un saignement au niveau de sa bouche et son nez. Chose qui expliquerait le risque de propagation d’une épidémie, selon l’avis des médecins.

À en croire les témoignages de Docteur Abdoul Bachir Condé, médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri, le corps serait découvert avec un syndrome hémorragique.

 » Nous avons été informés de la découverte macabre d’un jeune orpailleur burkinabè dans le district de kolenda relevant de la sous-préfecture de Doko, située à environ 45 kilomètres de la ville de Siguiri. Ainsi, nous nous sommes rendus sur les lieux pour s’enquérir des réalités. Effectivement, nous avons trouvé le corps sans vie du jeune orpailleur avec du sang qui sortait de sa bouche et de son nez. Donc, nous avons commencé à s’informer sur lui et on nous a révélé que le défunt était malade. Ce qui est encore paradoxal dans cette affaire, c’est que le corps a été déplacé de là où il a rendu l’âme vers un nouvel endroit et avec du sang qui coulait en lieu et place de salive. C’est ainsi que nous avons informé le directeur préfectoral de la santé pour l’approfondissement de l’autopsie pour voir s’il y a un risque d’épidémie et comme ça, les dispositions seront rapidement prises. Ensuite, nous avons demandé à ce que le corps soit gardé intact afin que nous soyons tous situés », a martelé le médecin légiste.

Sélectionné pour vous :  Tueries lors des manifestations en  Guinée : ce rapport d'Amnesty International qui accable le CNRD

Le corps sans vie de la victime est toujours dans les mains des autorités sanitaires pour la suite de l’enquête.

 

Siguiri, Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...