Sélectionné pour vous :  Labé : plusieurs ateliers de menuiserie ravagés par un incendie, les pertes estimées à plus de 100 millions gnf

Siguiri : une femme de 29 ans se donne la mort par pendaison, à Kiniebakoura

24 heures après sa disparition, le corps sans vie de Narèn Keïta, âgée de 29 ans et mère de trois enfants a été découvert pendu. Le drame s’est produit dans la sous-préfecture de Kiniebakoura, située à environ 12 kilomètres du centre ville de Siguiri.

Selon nos informations recueillies sur place, la victime souffrirait depuis maintenant six mois d’une dépression mentale qui serait à l’origine de cette pendaison.

Joint par téléphone, le père de la defunte est revenu brièvement sur les circonstances de cette tragédie.

 »Ma fille et son mari résidaient à Bouréboukaria qui est d’ailleurs situé à plus d’une quarantaine de kilomètres de notre sous-préfecture Kiniebakoura. Depuis maintenant six mois, on a senti qu’elle souffrirait d’une dépression mentale et finalement j’ai demandé de me l’envoyer pour qu’elle puisse suivre le traitement chez moi ici à Kiniebakoura et c’est ce qui fut fait. Donc depuis vendredi, je l’ai perdue de vue et le samedi à l’aude, j’ai déclaré publiquement sa disparition dans les Mosquées. C’est vers la soirée qu’on m’a appelé à partir de Djomabana qui est d’ailleurs un village voisin, que le corps de ma fille a été découvert dans un jardin potager pendu. Ainsi, ma famille et moi sommes rendus pour aller vérifier. Et effectivement, c’est bien le corps sans vie de ma fille qu’on a trouvé pendu dans ce jardin potager. Aujourd’hui nous ne ferons que s’en remettre à la volonté de Dieu », a déclaré Mamoudou Keitak, père de la defunte.

Aux dernières nouvelles, le procureur de la République près le tribunal de première instance de siguiri Ibrahima 1 Camara a ordonné de remettre le corps à la famille biologique pour l’inhumation.

Sélectionné pour vous :  Affaire inondation à Mamou : cette réaction "tardive" de la délégation spéciale, qui affute ses armes

 

Siguiri, Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...