Sélectionné pour vous :  Foniké Menguè titille le colonel Doumbouya : « Il me fait pitié quand il se déplace avec un camp, en pensant qu’il a le pouvoir »

Rencontre Bah Oury-acteurs sociopolitiques: « Pour nous, cette main tendue manque de conformité… » (Oyé Béavogui)

Le Premier ministre Bah Oury a rencontré quelques acteurs sociopolitiques lundi, 25 mars 2024, à la primature. Lors de cette rencontre, il a été question de parler de la transition en cours dans notre pays. Si l’ANAD, (Alliance nationale pour l’alternance démocratique) a pris part à la rencontre, le RPG-Arc-en-ciel et la convergence des acteurs sociopolitiques ont eux snobé le Premier ministre.

Interrogé par un de nos reporters ce mardi, 26 mars, Oyé Béavogui, Secrétaire par intérim du PDG RDA a expliqué le motif de leur absence à cette rencontre.

« Pour nous, cette main tendue manque de conformité, déjà qu’il y a une campagne d’intimidation et de séquestration à l’endroit des leaders de la convergence. Le deuxième aspect, nous, nous avons été au cadre de dialogue. Il y a les deux décrets du chef de l’État, y a les deux arrêtés du Premier ministre d’alors qui configurent ce cadre de dialogue, son fonctionnement et ses structures. Je pense que ça, c’est un acquis, il faut avoir le courage de le reconnaître. S’il devait engager une autre forme de dialogue, je pense qu’il devait s’inspirer de ce cadre de dialogue. Essayer de privilégier les acquis en essayant de tendre la main à ceux qui n’étaient pas dans ce cadre dialogue. Mais remettre en cause ce cadre de dialogue, pour nous, c’est le mépris vis-à-vis des résolutions dont lui-même a fait partie, parlant du Premier ministre Bah Oury », indique Oyé Guilavogui avant de poursuivre:

« Au delà, sa dernière sortie sur RFI, pour nous, vient renforcer le doute à notre niveau et compromettre le président devant son peuple, devant la nation. C’est pourquoi nous avons dit que le CNRD doit chercher à rectifier le Premier ministre parce que ce qu’il a dit, nous, on a écouté plus d’une fois le chef de l’État dans ses déclarations. Ils ont dit clairement qu’ils seraient respectueux de leur engagement et nous nous avons confiance au président. Quant à Bah Oury, de continuer à essayer de préparer les mentalités à une sorte de glissement du chronogramme de la transition qui, nous, ne nous engage pas en tant que convergence des acteurs sociopolitiques », a-t-il dit.

Sélectionné pour vous :  Guinée : le Premier ministre réceptionne 11 moissonneuses batteuses

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...