Sélectionné pour vous :  Kankan : Sékou Millimouno âgé de 3 ans, meurt par noyade dans une bassine à la briqueterie

Tremblement de terre à Bangouya (Kindia) : l’Union des impactés du barrage de Souapiti exige une enquête autour du phénomène

Le week-end dernier, un tremblement de terre a eu lieu dans la sous-préfecture de Bangouya, dans la région de Kindia. D’ores-et-déjà, l’Union des impactés du barrage de Souapiti écarte la thèse d’un phénomène naturel. Billo Bah, responsable de la communication de ladite organisation, a pris la parole ce lundi, 26 juin 2023 pour faire une mise au point.

D’entrée, il est revenu sur l’aspect historique du phénomène : « Depuis la mise à eau dans le lac de l’extension de Souapiti, nous avons constaté un phénomène inhabituel. Le 3 février 2021, il y a eu un tremblement de terre qui a secoué le pourtour du lac de rétention. Vu ce paramètre, nous avions lancé un cri d’alarme au gouvernement. Une mission du ministère des Mines et de la Géologie s’était rendue sur le terrain. L’enquête a été menée dans la sous préfecture de Bangouya. La mission a identifié un point qui a été considéré comme l’épicentre de ce phénomène. Nous avions cru à un rapport qui devrait être officialisé et que les solutions idoines allaient être prises pour que nous soyons situés. Est-ce qu’il était possible de vivre autour de ce lac de rétention ? Jusqu’à présent, aucun rapport officiel nous a été rendu. Là où ils ont identifié l’épicentre de ce phénomène, vous constaterez que sur une plaque, il est déconseillé de vivre à 10 kilomètres de cet épicentre. Aujourd’hui, nous sommes dans un cas difficile à décrire parce que s’il y avait eu un rapport, on allait être situés. Avant la mise à eau de ce barrage, nous n’avions pas constaté ce phénomène », a-t-il fait remarquer.

Sélectionné pour vous :  Élection à la Feguifoot : Le Camp de Bouba Sampil s'oppose à la réintégration de la liste de Mathurin et fait des propositions de sortie de crise 

Pour trouver une solution à ce phénomène qui reste pour le moment non élucidé, Billo Bah lance une invite à la junte guinéenne : « Nous demandons à l’État particulièrement au colonel Mamadi Doumbouya de prendre toutes les initiatives pour que les impactés de Souapiti soient situés autour de ce phénomène qu’on ne peut pas qualifier de naturel pour le moment à la hâte. Qu’un conseil des ministres soit organisé spécialement pour les impactés de Souapiti et pour ce phénomène. De ce fait, nous leur demandons de constituer une équipe composée des différents ministères et de l’Union des impactés de Souapiti pour que nous fassions une enquête autour de ce lac, pour que nous soyons identifiés », a-t-il sollicité chez nos confrères de FIM FM.

 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...