Sélectionné pour vous :  Fête de l’Aïd El Fitr : le colonel Mamadi Doumbouya est arrivé à Labé

Un conseiller de Cellou Dalein titille le CNRD : « La corruption bat le record, le désespoir est déjà dans notre pays »

Plus le temps passe, plus l’étau se resserre autour de la junte guinéenne. Le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) et plusieurs acteurs socio-politiques sont opposés sur plusieurs sujets brûlants du pays. A l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), la question relative au retour à l’ordre constitutionnel est non négociable.

Souleymane Souza Konaté, conseiller en communication du leader de l’UFDG n’est pas tendre avec la junte guinéenne :

« À l’UFDG nous ne sommes pas des va-t-en-guerre, nous œuvrons toujours pour la paix et la quiétude sociale de notre pays. Mais trop c’est trop. Des engagements ont été tenus le 5 septembre 2021. Le général Mamadi Doumbouya justifiait son coup d’État par la personnalisation à outrance de notre administration publique par le fait que la justice était sous le contrôle de l’exécutif, par le fait qu’il y avait des arrestations et des détentions arbitraires et par le fait qu’il y avait la précarité économique et sociale. Faites la différence aujourd’hui entre le régime déchu et ceux-là qui gouvernent aujourd’hui. Les 3 plans qu’ils ont dénoncés à l’époque aujourd’hui ils ne sont pas mieux. Prenons le domaine de la justice à titre illustratif […] Aujourd’hui, ceux qui soutiennent le CNRD peuvent voler, détourner tranquillement. La corruption bat le record, le désespoir est déjà dans notre pays, nous disons que trop c’est trop », a-t-il dénoncé.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  TPI de Dixinn : Sékou Jamal Pendessa condamné à 6 mois d'emprisonnement dont 3 mois assortis de surcis
Laisser une réponse
Share to...