Sélectionné pour vous :  Ange Gabriel Haba prend la défense de l'ancien ministre Yaya Sow: "Il doit être rétabli dans ses droits"

Approvisionnement en gasoil dans les stations-service à Mamou : transporteurs et passagers s’indignent ( constat)

Les répercutions de l’incendie survenue en début de semaine au dépôt d’hydrocarbures de Kaloum continuent d’impacter les différents secteurs en Guinée, notamment les transports urbains et interurbains. À Mamou, selon le constat fait par notre correspondant, la situation s’empire à la Gare routière où plusieurs chauffeurs et passagers s’indignent.
Même si le gouvernement a annoncé l’approvisionnement de la population en gasoil sur l’ensemble du territoire national, l’obtention de carburant dans la ville carrefour relève d’un parcours du combattant.


« Nous souffrons énormément mais nous ne pouvons pas nous opposer à la décision du gouvernement. C’est au marché noir que nous achetons difficilement le carburant. Et malgré cela, on ne peut augmenter les tarifs du transport. La situation actuelle du pays est vraiment déplorable parce qu’il n’y a aucun mouvement. La plupart des chauffeurs quittent  Conakry pour Mamou, ça trouve souvent que les réservoirs de leurs véhicules sont pleins et c’est avec ça qu’ils ( les chauffeurs) retournent encore. Puisque  c’est difficile de s’approvisionner ici. Au moment  où je vous parle comme ça, il y a beaucoup de chauffeurs qui sont là, leur tour est arrivé mais ils ne peuvent que garer leurs véhicules par manque de carburant », explique Mamadou Barry, chauffeur.
Certains passagers sont également touchés par cette situation liée au manque de carburant à Mamou. C’est le  cas d’Alpha Alimou Sow, mécanicien de profession qui devrait se rendre dans une localité pour un dépannage. Il n’a malheureusement pas pu s’embarquer à cause du manque de véhicule.

« On m’a appelé pour un dépannage, je suis venu ici depuis le matin je suis là, mais je ne trouve pas de véhicule pour aller, compte tenu de la conjoncture qui prévaut à l’heure là. Il n’y a pas d’essence, c’est pourquoi il n’y a qu’un seul véhicule qui est garé depuis le matin, mais pas de passagers. Donc j’ai même envie de retourner à la maison comme ça », a-t-il relaté à l’union préfectorale des transporteurs routiers de Mamou.

Sélectionné pour vous :  Le corps d'un enfant de 5 ans repêché dans une fosse septique à Labé : voici le témoignage de son père 

 

Mamou, Saidou Kourouma pour Siaminfo.com

Laisser une réponse
Share to...