Sélectionné pour vous :  Médias : Des travailleurs de Cis Médias annoncent une plainte contre la direction pour réclamer 18 mois de salaire impayés

Assassinat d’un infirmier pendant les évènements du 4 novembre: La FSPS exige l’ouverture d’une enquête 

Alsény Keita, était un jeune infirmier en service à l’Hôpital Régional de Conakry sis à Enta Nord, dans la commune de Matoto. Il a été tué le jour où il y a eu l’attaque de la maison centrale de Coronthie alors qu’il était dans une ambulance accompagnant un patient pour l’hôpital Ignace Deen. Un meurtre de trop que condamne le Bureau National de la Fédération Syndicale Professionnelle de la Santé (FSPS).

Pour ces professionnels de santé qui demandent l’ouverture d’une information judiciaire pour dénicher les auteurs de ce meurtre et les sanctionner, ce n’est pas une première qu’une ambulance soit prise pour cible lors des évènements de ce genre. Ils l’ont dit ce jeudi, 9 novembre à la faveur d’une conférence de presse qui a eu lieu à la Bourse du travail.

« La mort du Camarade Alseny KEITA vient allonger la liste des victimes des lâches assassinats perpétrés à l’encontre des agents de la santé dans l’exercice de leur fonction à l’instar du feu Aldiouma DIALLO de Labé en 2020 et d’autres. Face à cette situation qui tend à devenir une tradition dans notre pays, le Bureau National de la Fédération Syndicale Professionnelle de la Santé (FSPS), exprime sa profonde indignation pour ces violations répétées des droits de l’Homme, principalement à l’encontre des travailleurs de la santé en plein exercice de leur mission de sauver des vies humaines », déplore Sophie Danielle Kourouma, secrétaire générale du FSPS qui insiste sur l’ouverture d’une enquête dans cette affaire.

« Le bureau national condamne avec la dernière énergie, l’atteinte à la vie des Agents de la Santé et l’absence de toute protection à leur endroit chaque fois que notre pays connait des crises politiques ou sociales. Soucieuse de la sécurité de toutes les populations en général et des travailleurs/ses de la santé en particulier, le bureau National de la FSPS demande au Gouvernement, l’ouverture d’une enquête en vue de poursuivre en justice et condamner le ou les auteurs de ce crime abject », a-t-elle exigé.

Sélectionné pour vous :  Des conducteurs de tricycles interdits de prendre des passagers à leurs côtés : la décision pas respectée à Conakry

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...