Sélectionné pour vous :  Makanera sera-t-il le successeur de Doumbouya ? : « Dans ma vie, dans tout ce que je fais, je vis comme le futur président de la Guinée »

Boké: à cause de l’insécurité et du manque de clients, des commerçants du marché 400 Bâtiments le renient et déménagent au marché Hangar

Les femmes vendeuses du Marché 400 bâtiments, situé dans le quartier Yomboya traversent l’un des pires moments dans leurs business. Pour cause, cet établissement commercial construit en 2012 lors de la célébration de la fête tournante de l’indépendance se vide progressivement de ses occupants dont la moitié tente de rejoindre le marché Hangar, dans le but de trouver une place. Sur les lieux, le constat est alarmant, la plupart des magasins fermés, les couloirs sont vides, laissant place aux herbes qui poussent un peu partout.

D’ailleurs actuellement, les vendeurs sont plus nombreux que les clients.

Assise devant sa boutique, Aissatou Barry manque de mots pour décrire sa situation actuelle et lorsqu’on lui pose la question de savoir pourquoi les clients désertent ce marché, elle laisse entendre: « Si vous voyez que tout le monde préfère aller à Hangar, c’est peut-être parce que l’autorité communale ne joue pas son rôle. Sinon, il n’y a plus de place là-bas. Les gens choisissent de s’entasser à l’intérieur au lieu de venir ici où chacun peut s’installer et faire son commerce », a fait savoir cette mère de famille.

Même sentiment de déception pour Yoto Sylla. Vendeuse d’huile de palme, Dame Yoto craint pour sa famille dont elle est le seul espoir.

« J’ai dépensé 15 millions pour acheter ce conteneur que vous voyez ici et la moitié de cet argent est un prêt que j’ai contracté, espérant que les affaires marchent. Mais aujourd’hui, c’est une déception et je me demande comment je vais nourrir mes enfants qui ne comptent que sur moi », s’est-elle lamentée.

Sélectionné pour vous :  Conakry : le débat sur la Constitution sensible au genre lancé par le Conseil national de la Transition (CNT)

Plus loin, une autre dame qui a requis l’anonymat renchérit : « dans ce marché, les clients ne se bousculent plus devant les boutiques. Voyez-vous à l’entrée on constate tout de suite le manque d’affluence de la part des clients. Mieux, les cas de vol sont souvent enregistrés ici . Nous ne savons plus quoi faire», dit-elle.

Nous avons tenté d’aller en profondeur pour comprendre les raisons qui poussent les consommateurs à bouder ce marché. Et, une Femme que nous avons rencontrée aux alentours de ce lieu de vente explique cette situation par le fait que toutes les vendeuses de poissons frais se trouvent à Hangar.

 

Boké, Bailo Bah pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...