Sélectionné pour vous :  Journée civique d’assainissement : Le maire de Matoto retrousse les manches contre les ordures

Guinée : les enseignants contractuels renoncent à leurs arriérés de salaire au profit de leur intégration à la fonction publique

Les enseignants contractuels ont finalement décidé de renoncer aux 9 mois d’arriérés de salaire qu’ils réclamaient jusque-là au profit de leur intégration à la fonction publique sans passer par le concours. L’annonce a été faite ce samedi, 14 octobre par leur coordinateur national, Alseny Mabinty Camara. Ce, au lendemain d’une réunion tenue vendredi avec le gouvernement, les syndicats du secteur éducatif et la coordination nationale des enseignants contractuels.

Selon Alseny Mabinty Camara, coordinateur national des enseignants contractuels interrogé pour la circonstance, cette décision de renoncer aux 9 mois d’arriérés de salaire et primes d’incitation au profit de l’intégration à la fonction publique sans concours, est prise après consultation avec la base.

« Après avoir consulté la base, les enseignants contractuels, nous avons décidé aujourd’hui de renoncer à nos arriérés de salaire et de prime au profit de notre engagement à la fonction publique dans un bref délai », a-t-il déclaré devant la presse.

A l’en croire, cette demande est aussi prise en compte par les ministres qui ont pris part à cette rencontre.

« Les ministres sectoriels en charge du dossier, le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire, celui de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et en présence du ministre du Budget, ils ont accédé à cette demande. Il nous demande de matérialiser cela dans un document que nous allons leur déposer plus tard le mardi prochain. Nous sommes fin prêts à faire ce document et de leur déposer pour que nous finissions définitivement avec cette situation qui ne fait que perdurer depuis 2018 », a-t-il indiqué.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Journée civique d’assainissement : Le maire de Matoto retrousse les manches contre les ordures
Laisser une réponse
Share to...