Sélectionné pour vous :  BEPC: Plus de 4 000 candidats dans la commune de Dixinn, c'est la ministre du commerce qui a lancé les épreuves

Contrôle des partis politiques: « Si le MATD avait commencé par les soutiens du CNRD, sur les 100, vous n’aurez pas 90 qui répondent aux critères »

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 08 juillet 2023 à son siège, dans la commune de Dixinn. A cette occasion, la récente mission du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation dans les Quartiers Généraux (QG) des partis politiques a été longuement abordée par le vice-président du parti qui a présidé la séance.

Dans son discours de circonstance, Dr Fodé Oussou Fofana n’a pas été tendre envers les partis politiques proches du CNRD. Il considère que plus de 80% de ces partis ne répondent pas aux critères d’un parti politique.

« Si le ministre de l’Administration du Territoire veut visiter les sièges des partis politiques, moi je considère que c’est normal. Si le ministre avait commencé par ces partis politiques qui soutiennent le CNRD, les gens qui sont au Palais en train d’insulter, en train de raconter, en train de dire parti politique égale à parti politique, je vous le jure les 80% de ceux qui étaient là-bas au Palais et qui se disent partis politiques n’ont de partis politiques que les papiers qu’ils ont. Ils n’ont pas de sièges, ils n’ont pas de militants, ils ne font pas d’assemblée générale, ils n’ont rien », a-t-il déclaré.

Du côté de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD), la coalition politique dirigé par le président de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana rassure quant à la régularité des partis membres.

« L’UFDG et l’ANAD n’ont aucun problème. Les 80% des partis de l’ANAD, moi je les ai connus, ils ont des sièges qui sont connus, on peut aller voir. Les partis de l’ANAD, ils n’ont aucun problème. Mais ceux qui sont au Palais, vous prenez la liste, sur les 100, vous n’aurez pas 90 qui répondent aux critères. Donc monsieur le ministre, nous vous encourageons à aller dans les sièges des partis politiques, mais évaluez les où ils organisent leurs assemblées générales », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Fête internationale des travailleurs : « Ils méritent notre reconnaissance et notre soutien…», estime Cellou Dalein

Le vice-président de l’UFDG indique que tous ces partis politiques qui soutiennent aujourd’hui le CNRD disparaîtront le jour où une élection sera organisée en Guinée, parce que dit-il, ils n’auront même pas un pour cent.

 

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...