Sélectionné pour vous :  Labé : 15 tonnes de produits impropres à la consommation incinérées par le service de contrôle de qualité 

Couverture de l’électricité en Guinée : « le taux est passé de 46% à l’avènement du CNRD à 53% à date » (Ministre de l’énergie)

Le ministre de l’Énergie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures s’est exprimé ce mercredi, 13 septembre 2023 sur le taux de couverture de l’électricité en Guinée qui, selon lui, s’est fortement amélioré depuis l’arrivée du CNRD au pouvoir.

Dans sa communication, Aly Seydouba Soumah a fait état d’une forte amélioration de l’accès à l’électricité dans les ménages non seulement à Conakry, mais aussi dans certains villages de l’intérieur du pays.

« Le taux de couverture était à 46,62% au 05 septembre 2021. De l’avènement du CNRD jusqu’à la date prévue pour la mise en service de Foumi, le taux est passé de 46% à 53% à date. Cela s’explique par plusieurs manières. Il y a eu l’achèvement du poste qui est à Boké qui a permis la localité et les villages de Boké d’accéder à l’électricité, d’avoir 24h sur 24 l’électricité. Mais aussi, à travers l’agence guinéenne de l’électrification rurale, il y a eu beaucoup d’investissement à ce niveau. Quand vous partez dans certains villages, vous allez voir que l’accès à l’électricité n’est pas quelque chose de miracle pour certains », a-t-il déclaré.

En outre, le ministre de l’Énergie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures a fait savoir que l’État subventionne EDG à des centaines de milliards pour permettre à la société de répondre au mieux aux besoins en électricité.

« En 2022, la subvention de l’État à l’EDG se chiffrait aux alentours de 3 400 milliards. Mais l’État dans sa vision de refondation, dans sa vision de réduire les subventions accordées dans le domaine de l’électricité a passé en revue la loi des finances 2023 et il y a eu une réduction de 300 milliards parce qu’il y a des situations qu’on est en train de prendre en compte. Vous vous rendez compte depuis quelques temps on est en train de passer aux compteurs prépayés, on est en train de passer du post payé au prépayé. Les situations sont difficiles à maîtriser mais des dispositions sont en train d’être prises pour pouvoir les maîtriser. En 2023, on est en termes de prévision à 3 200 milliards. C’est pour vous dire que pour chaque ville, l’État apporte quelque chose comme subvention », a laissé entendre Aly Seydouba Soumah.

Sélectionné pour vous :  Don d'Ousmane Gaoual aux victimes du régime Condé : "Toutes les victimes ont le droit d'être accompagnées", selon Kaly Diallo

Pour l’instant, cette amélioration dont le ministre fait allusion est loin de satisfaire les besoins, surtout à l’intérieur du pays où des préfectures et grandes villes peinent toujours à avoir le courant 24h sur 24.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...