Sélectionné pour vous :  Guinée : la troisième évaluation de la performance des ministères lancée par le Premier ministre 

Diffamation contre le chef de la Junte: les commissaires de la HAC Djènè Diaby et Tawel condamnés par le TPI de Kaloum

Poursuivis pour des faits de diffamation à l’encontre du chef de la Junte guinéenne, Général Mamadi Doumbouya, Dame Djènè Diaby et Ibrahima Tawel Camara tous commissaires à la Haute Autorité de la Communication viennent d’être condamnés par le tribunal correctionnel de Kaloum.

Cités pour avoir tenu lors d’une mission de monitoring à Kankan, des propos jugés graves par le ministère public, Djènè Diaby et son confrère Tawel n’ont finalement pas échappé à la rigueur de la loi. Malgré leur mea-culpa, les deux commissaires qui ont accusé certains patrons de médias d’avoir perçu de l’argent dans les mains du président de la transition ont été retenus dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, ils sont condamnés à 8 mois de prison dont sept (7) assortis de sursis. A cela, s’ajoute le paiement d’une amende d’un million de francs guinéens.

Le représentant du ministère public justifie cette condamnation par la gravité selon lui des propos tenus à l’encontre du Général Mamadi Doumbouya. C’est pour cette raison qu’il avait demandé au tribunal dans sa réquisition que les deux commissaires soient condamnés exactement à huit mois de sursis.

Les deux prévenus auront encore quelques semaines à passer à la maison centrale de Conakry pour purger leur peine.

Bah Mohamed pour Siam infos.com

Sélectionné pour vous :  Lounceny Fall futur candidat du CNRD ? « Je ne veux pas être mal élu, je veux être élu par le peuple de Guinée. Ma crédibilité en dépend»
Laisser une réponse
Share to...