Sélectionné pour vous :  Augmentation de la valeur monétaire du point d'indice: de 25%, le gouvernement guinéen monte à 30%

Dixinn: le ministre Gaoual lance la première épreuve du CEE, à l’école construite sur les ruines de l’ancien domicile de Cellou Dalein

C’est parti pour les examens nationaux session 2023. Ce sont les candidats au Certificat d’Études Élémentaires (CEE) qui ont ouvert le bal ce lundi, 05 juin 2023. Dans la région de Conakry, ils sont 76 286 candidats dont 39 206 filles. Dans la commune de Dixinn, une délégation ministérielle s’est rendue à l’école primaire Barry Diawadou pour le lancement de la première épreuve.

Cette délégation était composée du ministre chef de cabinet à la présidence, Djiba Diakité, ministre porte-parole du gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo, la ministre de l’Action Sociale, Aïcha Nanette Conté et la ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Hadja Safiatou.
Dans la commune de Dixinn particulièrement, 5 282 élèves sont candidats à cet examen d’entrée en 7eme année dont 2 785 filles repartis dans 16 centres.

Venu présider le lancement des preuves au centre d’examen Barry Diawadou, l’école construite sur les ruines de l’ancien domicile de Cellou Dalein Diallo, Ousmane Gaoual Diallo en compagnie des autres ministres, a mis le curseur sur la volonté du gouvernement CNRD à lutter contre la fraude en période d’examen.

« La lutte contre la fraude procède de l’éducation. Nous penserons que tout le monde notamment les enseignants ont fait des efforts pour permettre aux enfants de comprendre que c’est un phénomène qu’il faut abandonner et qu’il ne faut pas faire perdurer. Le mode préparatoire qui a suivi ces examens montre clairement qu’il y a une volonté du chef de l’Etat, du gouvernement et tout le corps enseignant, de faire en sorte que la Guinée puisse produire les élèves de très bonne qualité et qui soient capables de compétir partout dans le monde pour hausser le niveau et la représentativité de notre pays », a lancé le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie Numérique.

Sélectionné pour vous :  Procès des leaders du FNDC : « Ce procès est un théâtre, une mise en scène totale » (Fonikè menguè)

Pour cette année encore, le slogan reste « tolérance zéro », nous rappelle le Directeur communal de l’éducation de Dixinn. Mamady Konaté a par ailleurs invité les candidates et candidats à la sérénité. Concernant l’utilisation des caméras de surveillance dans les centres à haut risque, le DCE fait comprendre que ces candidats ne sont pas concernés par cette mesure.

« Les caméras de surveillance sont réservées pour le BEPC et le Bac. Mais çà, c’est les enfants, ils sont pas trop dans la fraude. Ce sont les autres du BEPC et Bac qui sont dans la fraude. Mais les enfants là sont à encourager, parce qu’ils ne sont pas habitués à frauder. Seulement, ce sont les enseignants qui les poussent souvent à frauder », a-t-il fait savoir.

Et face à cela poursuit le DCE, les sanctions sont envisagées. « On a pris des dispositions contre ces enseignants qui vont tenter de dire quoique ce soit dans les salles de classe. Avec les délégués superviseurs, on a un cahier de surveillance. Une fois que l’on prend quelqu’un, tu es éliminé pour 5 ans. Et ça, on va l’appliquer », a-t-il martelé.

Cette première journée commence par les épreuves de rédaction et de géographie.

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...