Sélectionné pour vous :  Guinée: la situation des enseignants contractuels prise en main par le ministre de l'Administration du territoire

Guinée/Justice : ces lourdes charges portées contre l’ex ministre des Finances d’Alpha Condé

Comme beaucoup d’autres anciens ministres du régime déchu d’Alpha Condé, l’ex ministre guinéen de l’Économie et des Finances de 2018 à 2021 est aussi poursuivi pour des faits présumés de « détournement de deniers publics, blanchiment d’argent, corruption et enrichissement illicite » devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

Assisté par ses avocats, l’ancien patron du département de l’économie et des finances a fait sa première comparution à l’audience du lundi, 05 février 2024 devant la chambre de jugement de cette juridiction dédiée à la lutte contre les crimes économiques et financiers.

A la barre, le prévenu a été notifié de tout une panoplie d’infractions qu’il aurait commises ou aidé à commettre dans l’exercice de ses fonctions de ministre.

« Vous êtes poursuivi devant cette Cour pour avoir, au cours de l’année 2021, en tout cas depuis temps non couvert par la prescription, détourné, soustrait, ou tenté de détourner ou de soustraire des deniers, effets tenant lieu des pièces, titres de paiement, valeurs mobilières, dettes contenant ou opérant une obligation de décharge, effets immobiliers, denrées, œuvres d’art, ou objets quelconques au préjudice de l’État ».

Dans les mêmes circonstances de temps et de lieu, dit le juge Yacouba Conté, « vous avez accepté directement ou indirectement un avantage indu pour vous-même afin de vous abstenir d’accomplir un acte dans l’exercice de vos fonctions; d’avoir converti et transféré des fonds, sachant bien qu’ils proviennent d’une activité criminelle ou de participation à une activité criminelle dans le but de cacher ou de dissimuler l’origine illicite desdits biens ou d’aider toute personne impliquée dans cette activité afin d’éviter les conséquences juridiques des actes qu’elle a commis », a-t-il notifié à l’ancien ministre.

Sélectionné pour vous :  Croisade contre la vente illicite de médicaments : plusieurs commerçants jugés à la CRIEF

« Et en votre qualité d’ex ministre de l’Économie et des Finances, après cette mise en demeure, vous avez été dans l’incapacité de justifier l’origine licite de ces ressources qui vous permettent d’être en possession d’un patrimoine ou de mener un train de vie sans rapport avec les revenus légaux », a déclaré le président de la chambre de jugement.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...