Sélectionné pour vous :  Kindia : Gnalen Diallo accablée par le Ministère de l’Agriculture pour abus de langage, suite à l’incendie de ses plantations d’ananas

Guinée : des ministres, DG, DAF, entreprises minières et des BTP cités dans des dossiers de corruption, détournement…

Le CNRD, la junte au pouvoir depuis 2021 à sa tête le désormais Général Mamadi Doumbouya s’était fixé comme objectif la moralisation de la gestion publique à travers la lutte contre le détournement des deniers publics, la corruption, l’enrichissement illicite, entre autres. Trois ans après, la triste réalité reste inchangée. Pire, des ministres, Directeurs Généraux, Directeurs des Affaires Financières et autres que le Chef de l’État à lui-même nommé sont impliqués dans des dossiers de détournement des deniers publics, de corruption en connivence avec des sociétés minières et des entreprises de BTP.

Cette information a été révélée au nouveau Premier ministre par le secrétaire exécutif de l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption et de la Promotion de la Bonne Gouvernance (ANLC-PBG) qui a fait savoir que « des dossiers d’allégations de corruption, sollicitation de paiements de facilitation, violations des règles de gestion de finances publiques, violation des procédures de passation des marchés publics etc. Sont impliqués des ministres, des DG, des DGA, des DAF, des maires et surtout de grandes entreprises privées minières et des BTP de la place qui sont soupçonnées d’être les corrupteurs ».

Irrité, le nouveau Premier ministre a instruit les différents corps de contrôle également présents à cette rencontre de « produire des rapports et mémos sur les passations de marchés publics et l’exécution des dépenses publiques. En plus du mémorandum, l’ANLC-PBG soumettra au premier ministre le rapport de l’enquête nationale de perception de la corruption et le rapport d’activités 2023 qui évoque les cas de corruption traités et ceux en cours de traitement ».

Sélectionné pour vous :  Guinée : deux officiers supérieurs dont Amara Camara élevés au grade de général de brigade

Le Premier ministre Bah Oury a également invité ces différents corps de contrôle « à assumer leur responsabilité sans complaisance en redoublant de professionnalisme et d’exigence pour une gestion adéquate des ressources publiques ».

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...