Sélectionné pour vous :  Célébration de l'an 65 de l'indépendance à Boké : Faible mobilisation des citoyens de la ville (constat)

Kankan: la mort d’un jeune par noyade suscite la colère des citoyens de Banakoroda qui manifestent contre la Bac n° 23

Des jeunes du quartier Banakoroda sont descendus dans la rue ce vendredi, 20 octobre 2023 pour dénoncer les agissements des agents de la brigade Anti-criminalité n°3 de Kankan. Cette manifestation fait suite à la noyade d’un des leurs qui était poursuivi par la BAC avec beaucoup d’autres jeunes.

Ces jeunes rouges de colère, accusent la Brigade Anti-criminalité n° 23 de Kankan d’être à la base de cette noyade.

« C’est avant d’hier que la Bac numéro 23 est venue au bord de la route. Vers 12 heures, nous étions assis et du coup, nous avons vu deux agents armés venir vers nous. Par peur, nous avons tous pris la fuite. Nous qui sommes descendus dans l’eau, nous étions au nombre de cinq. Quand nous étions dans l’eau, lorsque nous tentions de nous rapprocher de la bordure, ces agents prenaient des cailloux pour nous cogner, en nous insultant. C’est ainsi que le petit a reçu un coup. Quand il a été cogné, il a crié en me disant eh grand ils vont me tuer. Même si vous regardez tout de suite son corps, vous verrez les traces. Donc, j’ai demandé au petit de se retourner mais malheureusement il n’a pas pu tenir le coup et il s’est noyé », a-t-il expliqué.

Implantée à Kankan pour lutter contre l’insécurité et le grand banditisme, l’existence de la Bac numéro 23 commence à susciter des interrogation au sein de la population. C’est pourquoi Moussa Kaba un des responsables du quartier, a demandé à ce service de travailler en commun accord les responsables des quartiers.

Sélectionné pour vous :  Le ministre guinéen des Affaires Étrangères hausse le ton : « Nous allons mettre fin à ces tracasseries policières au Sénégal…»


« Nous savons qu’ils sont venus pour nous, mais pour atteindre l’objectif. Il faut qu’ils acceptent de travailler avec nous. Si vous venez pour aider quelqu’un, il faut l’associer. Nous sommes les autorités locales du quartier, quand ils sont venus pour cette patrouille, je les ai fait arrêter en personne et j’ai dit alors au commandant que nous pouvions les aider à arrêter les jeunes délinquants du quartier sans faire recours à la force », a-t-il indiqué.
Comme tout bon responsable, Mohomed Lamine Kaba Chef de quartier de banakoroda dit avoir saisi les autorités et appelle les jeunes au calme.

« Je demande à tous les jeunes de se calmer, nous avons déjà saisi le procureur sur l’affaire. Je les pris de laisser la justice faire son travail. Nous ne pouvons pas nous faire justice nous même », a-t-il lancé.
Malgré la sensibilisation du chef de quartier, il faut noter que cela n’a pas empêché ces jeunes après l’inhumation d’aller faire un tour au siège de cette Bac en face du lycée 03 Avril où les cours ont été momentanément perturbé.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...